Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 23:27

 

 

 

Ban Ki moon

 

Dakar (Sénégal) 2012-07-14 15:48:57 (APA) - Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a nommé l’ancienne Secrétaire générale adjointe de l’ONU, Asha-Rose Migiro de la Tanzanie, au poste d’Envoyée spéciale pour le Vih/Sida en Afrique, et l’Algérienne Leila Zerrougui, en poste à la Mission de l’ONU en RDC, au poste de Représentante spéciale pour l’Enfance et les conflits armés, selon un communiqué publié par l’organisation internationale.

Durant son mandat de Secrétaire générale adjointe de 2007 à 2012, Mme Migiro s’était totalement investie pour promouvoir une réponse face au Sida, dans le monde et en Afrique, avec un accent particulier sur la réduction de la vulnérabilité des femmes et des filles, tout en préservant les droits des personnes vivant avec le Vih, a indiqué un communiqué de presse publié par l’ONUSIDA et parvenu samedi à APA.

“Il y a une dizaine d’années, le Vih en Afrique était presque entièrement une épidémie du désespoir. Aujourd’hui, nous enregistrons des progrès contre le Sida que nous ne pensions jamais faisables. C’est le moment de porter nos efforts à un niveau supérieur. Je souscris à la vision du Secrétaire général selon laquelle, la lutte pour mettre fin au Sida en Afrique commence dès maintenant", a déclaré Rose Migiro, qui remplace Elizabeth Mataka qui occupait ce poste depuis 2007.

Par ailleurs, Leila Zerrougui de l’Algérie, va remplacer Radhika Coomaraswamy au poste de Représentante spéciale pour l’Enfance et les conflits armés.

Mme Zerrougui est actuellement la Directrice adjointe de la Mission de stabilisation de l’Organisation des Nations Unies (MONUSCO) en RD Congo, où depuis 2008 elle orientait les efforts de la Mission pour renforcer l’Etat de droit et protéger les civils.

Les enfants et les femmes restent les principales victimes des divers conflits qui secouent le continent africain. Des enfants sont très souvent appelés et enrôlés comme enfants soldats, indique-t-on.

De même, l’Afrique reste le continent le plus affecté par le Vih, selon l’ONUSIDA rappelant qu'en 2010, près de 68% des personnes vivant avec le Vih résidaient en Afrique sub-saharienne.

La région compte également 70% de toutes les nouvelles infections par le virus du Sida à travers le monde.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales