Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 15:35

 

 

Ban Ki moon

 

 

Source: Service-Unis Nouvelles Nations 27 novembre 2010


Les affrontements se produisent encore en République centrafricaine (RCA), en dépit des accords de paix

New York 27 Novembre 2010 - Le Secrétaire général Ban Ki-moon a condamné la récente attaque rebelle sur la ville de Birao dans le nord-est de la République centrafricaine (RCA), qui a eu lieu moins de deux semaines après la remise des camps de la mission des Nations Unies à les autorités nationales.

Les rebelles de la Convention des patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) ont pris d'assaut Birao, située près de la frontière avec le Tchad et le Soudan, dans une attaque mercredi qui aurait tué au moins quatre des soldats de l'armée centrafricaine.

«Le Secrétaire général appelle toutes les parties concernées à faire preuve de retenue afin d'assurer la sécurité des civils, que des efforts sont déployés par les autorités nationales de rétablir la normalité, et assurer la paix et la réconciliation entre toutes les parties concernées," porte-parole de M. Ban Ki-moon a déclaré dans une déclaration publiée le vendredi.

La Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) a été mise en place par le Conseil de sécurité en 2007 pour aider à protéger les civils et faciliter l'aide humanitaire à des milliers de personnes déracinées en raison de l'insécurité dans les deux pays et le Soudan voisin.

En mai, le Conseil a décidé de mettre fin à la mission d'ici le 31 Décembre, après que le gouvernement tchadien a demandé le déménagement et a déclaré qu'il assumerait l'entière responsabilité de protection des civils sur son territoire.

Dans son plus récent rapport sur la MINURCAT, le Secrétaire général a averti que la situation sécuritaire dans le nord-orientale continue de souffrir d'un conflit inter-ethnique, le banditisme et la criminalité transfrontalière.

En prévision du retrait de la mission, le gouvernement a continué à exprimer leur préoccupation au sujet de la situation sécuritaire dans cette partie du pays, et a déclaré à plusieurs reprises sa préférence pour la réception de l'aide bilatérale directe à renforcer les capacités de ses forces de sécurité.

Le Secrétaire général, dans sa déclaration d'hier, a réitéré son appel à la communauté internationale, y compris les partenaires bilatéraux de la RCA, "pour aider les autorités nationales à renforcer les capacités des forces de défense nationales, en vue de renforcer l'autorité de l'État dans tout le pays."

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales