Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 23:58

 

 

BAD.jpg

 

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 1er février 2011, un don de plus de 5 millions d’Euros à la République centrafricaine (RCA) pour aider à renforcer la gestion de son budget et à améliorer le climat des affaires dans ce pays. Le don a été prélevé sur le guichet du Fonds africain de développement (FAD).

En matière de gestion des finances publiques, le don contribuera à renforcer les capacités des structures opérationnelles de gestion des finances publiques dans le cadre du Programme global de réforme des finances publiques (PARCGEF). En matière d’amélioration de l’environnement des affaires, le financement dans des domaines identifiés par le gouvernement pour l’amélioration du climat des affaires que sont : la création d’entreprises, la délivrance de permis de construire, le transfert de propriété, l’accès au crédit, le commerce transfrontalier, la prévention et le règlement des différends commerciaux.

L’intervention de la BAD vient en complément de celles d’autres bailleurs afin d’accroître la capacité de mobilisation interne de ressources de la RCA, améliorer le climat des affaires afin de mieux faire face à ses programmes de réduction de la pauvreté.

La RCA est, malgré son potentiel agro-écologique et minier très important, l’un des pays les plus marqués par la pauvreté en Afrique centrale. L’une des conséquences de cette situation est l’affaiblissement des capacités institutionnelles qui constitue aujourd’hui l’une des contraintes majeures entravant la bonne exécution des vastes réformes macroéconomiques et structurelles que les autorités de la RCA ont entreprises depuis 2005.

Le climat des affaires dans le pays reste figé. Or le gouvernement ainsi que ses partenaires au développement sont d’avis que, sans un environnement favorable au secteur privé, la croissance nécessaire pour la réduction de la pauvreté ne peut-être réalisée. Pour M. Isaac Lobe Ndoumbe, directeur du département de la gouvernance à la BAD, « l'appui institutionnel approuvé le 31 janvier 2011 à Tunis par le Conseil d'administration de la BAD pour la RCA va renforcer les capacités du pays à rationaliser la gestion des finances publiques tout en améliorant l’environnement des affaires pour une meilleure réduction de la pauvreté ».

 

NDLR : Avec la bande de prédateurs du régime Bozizé, tous ces appuis budgétaires tombent comme dans un tonneau de Danaïdes et n’ont aucun impact sur la situation générale du pays et de ces citoyens.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie