Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 16:05

 

 

Mamba-Chaka-Vincent.jpg

 

Vincent Mambachaka ici avec un chapeau

 

 

Semaine culturelle et sportive de l’étudiant africain

 

Source : lopinion.ma 9/4/2011

La trentième édition de la semaine culturelle et sportive de l’étudiant africain au Maroc, dont la clôture est prévue, ce samedi 9 avril à l’Ecole Mohammédia des Ingénieurs (EMI), s’annonce rythmique avec la présence d’une troupe artistique très cotée sur le continent africain. Il s’agit du célèbre Ballet national de la République Centrafricaine (RCA).

 Invité d’honneur par l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et la Banque populaire centrafricano-marocaine (BPCM), fruit de la bonne coopération entre le royaume du Maroc et la RCA, le Ballet compte tenir en haleine, durant toute la soirée, la salle qui sera archicomble à n’en pas douter. Il ne peut en être autrement quand on sait que le Ballet nationale de la RCA, créé en 1966, et qui se renouvelle chaque à chaque fois dont la nouvelle génération remonte à 2003, dispose de beaucoup de tableaux pour créer l’ambiance.
Composée de 35 membres, sous la houlette de Joseph Rangua, (chorégraphe et anthropologue, au commande depuis 2000), la troupe symbolise à elle seule déjà toute la diversité et la richesse de la culture centrafricaine. Managé depuis 2000 par Vincent Mambachaka, le Ballet promet sur toute la ligne car Mambachaka n’est pas non plus de la dernière pluie dans ce métier. En effet, le manager de Ballet nationale de la RCA est expert en ingénierie culturelle, directeur du Centre culturel «Espace Linga Tere» et directeur de la radio culturelle «Linga FM». Pour lui, la mission du Ballet est d’abord l’enrichissement, la recherche sur les musiques, rites et traditions de la RCA mais aussi la sauvegarde et la promotion de la culture centrafricaine à travers le monde.

Relevant du ministère de la Jeunesse, du sport, de l’art et de la culture, le Ballet national de la RCA bénéficie d’une grande notoriétédans le cosmos artistique africain en raison de la vivacité de ces «amazones». Leur rythme endiablé, exécuté avec la souplesse du corps, leurs instruments traditionnels, leurs costumes hauts en couleur, leurs voix ensorcelantes, transportent le spectateur dans un monde de joie et de gaité aussi loin que possible. Et ce n’est pas fortuit si Mambachaka, dans une déclaration à la presse, souligne que ses poulains donneront le meilleur d’eux-mêmes ce soir devant une salle surchauffée. «Le fait de se retrouver au Maroc est important pour nous car cette invitation nous permet à la fois de montrer les potentialités, la diversité et la richesse de la culture de notre pays, la Centrafrique. Et ce que nous voyons ici est impressionnant car il s’agit d’un vrai brassage culturel de voir ces étudiants, plus de 40 nationalités différentes, venant des cinq continents, unis et qui fêtent ensemble dans la joie et dans l’allégresse durant toute une semaine. Ce challenge que l’Agence marocaine réussit allègrement est à saluer et représente un exemple à louer et à encourager», fait remarquer Mambachaka.

 Il y a de quoi car ils sont plus de 8000 étudiants africains et étrangers à majorité africaine, dont plus de la moitié bénéficie d’une bourse d’études octroyée par l’Agence sans oublier que l’Agence inscrit chaque année environ 1500 nouveaux bacheliers d’horizons différents bénéficiant d’une bourse d’études, reflet de la bonnecoopération qu’entretient le Maroc avec les Etats amis en Afrique ou ailleurs. Lesquels poursuivent leurs études supérieures dans les universités, écoles, instituts et autres établissements de formation professionnelle marocains.

Pour rappel, la semaine culturelle de l’étudiant africain est organisée par la Confédération des élèves, étudiants, stagiaires africains et étrangers au Maroc (CESAM) sous le parrainage effectif de l’AMCI, Elle est l’occasion pour ces futurs cadres ou déjà en fonction de se retrouver dans un climat de convivialité et de fraternité. Chaque année, un programme diversifié est proposé au public. Pour l’édition 2011, les organisateurs ont placé les festivités sous le thème «Le développement durable: avenir à négocier» avec au programme plusieurs disciplines sportives et de jeux de société. In fine, le coup d’envoi de cette 30ème édition a été donné samedi 3 à la Cité universitaire internationale, dans une ambiance festive, en présence de plusieurs Ambassadeurs africains accrédités à Rabat, du représentant de la Mission diplomatique de l’Autorité palestinienne ainsi que du Directeur Générale de l’Agence marocaine de coopération internationale entouré de son staff technique.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers