Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 23:38

 

 

180810logordc

 

 

Berberati le 03 Février 2011 

Mes Chers,

Tout a commencé le lundi 31 Janvier 2011 à 6h00 du matin quand le Commissaire Adjoint et un policier du Commissariat de Police de la ville de Berbérati se sont introduits dans la Chambre du Motel SOSI  sans mandat de perquisition du Procureur du Tribunal de Grande Instance de Berbérati. Ensuite ils ont procédé à des fouilles qui se sont avérées infructueuses.

Malgré cela, ils ont emmené le Candidat, le Frère Apollinaire MBESSA au Commissariat où le Commissaire Adjoint en l'auditionnant a sorti des cartes d'électeur dont deux sont estampillées aux noms des résidents des quartiers DJAMABALA à Potopoto et Sambanda de Berbérati qui est une ville à 85Kms de DEDE MOKOUBA.

La police lui reproche d'avoir subtilisé ces cartes pour faire voter ses militants afin de passer au second tour en première position dans la S/Préfecture de Dede- Mokouba reléguant en position défavorable l'ex Ministre et Député Daniel Emery DEDE, ancien militant du RDC, du PLD, du MLPC et aujourd'hui KNK.

L'adjoint au Commissaire se voyant acculé de partout a confirmé que le complot vient de Daniel Emery DEDE qui a appelé le Commissaire en vue de faire ce montage pour lui laisser libre-champs.

Pour comprendre cette situation il faut que nous parlions de Mr Apollinaire MBESSA qui est originaire de par son Père GOMBE de Mondélé, Bandjifolo et de par sa Mère KAKA de Gamboula, d'ethnie majoritaire dans la S/préfecture de Dédé et Gamboula; il fut suppléant en 2005 de DEDE, ce qui a permis à ce dernier de passer député au second tour à Dédé après avoir viré le Sous-préfet MOUSSA, jeune administrateur et le jeune Chef de Canton de Molaye pour l'avoir pas fait passer au 1er tour. Donc il a cassé la carrière d'un jeune administrateur et un parent chef de canton.

Pour ces élections de Janvier 2011, il a lâché son suppléant en faveur d'un autre. Du coup le PNCN de GONDA l'a retenu comme candidat aux législatives à Dédé Mokouba. Une fois son dossier arrivé à la CEI à Bangui, toujours le même Daniel Emery DEDE va user de ses relations pour empêcher la validation de sa candidature à la CEI pour le compte du PNCN.

Monsieur MBESSA ayant été militant de première heure du RDC a dû regagner son parti qui a pu valider sa candidature pour le compte du RDC.

Toujours le même Daniel Emery DEDE et le PNCN ont cru faire recours à la justice où DEDE a assisté lui-même contrairement au PNCN qui s'est fait représenter par son avocat. Malgré le fait que Daniel Emery DEDE soit venu personnellement plaider contre MBESSA en vue d'influencer les juges, la justice a fait valider le dossier pour le compte du RDC. C'est à partir de ce moment que Daniel Emery DEDE a juré de tout faire pour lui causer du tort et a promis le faire arrêter. Et c'est chose faite.

Retenu depuis plus de 72 heures, la police politique de Papy BOZIZE est arrivée ce jour pour le ramener sur Bangui alors qu’à Berbérati il y a une juridiction judiciaire pour se saisir de cette situation.

C’est Firmin FEINDIRO qui a ordonné de dessaisir son collègue Yakoma de la juridiction de Berbérati pour traiter lui-même le dossier.

 

Nota bene : Nous référant au rapport circonstancié du Candidat RDC au sujet de l’arrestation du rapporteur de la CEI locale par la Gendarmerie de Berberati surpris dans les locaux de celle-ci en possession de 5000 cartes et qu’il n’a été retenu qu’une journée, il faut penser que cette situation est politique et promet des soulèvements très bientôt dans la région contre le KNK et Mr Daniel Emery DEDE.

Mr NAMOU André,

 Responsable suivi des Candidats RDC de la MAMBERE-KADEI(BERBERATI)

 

NDLR : Aux dernières nouvelles, MBESSA Apollinaire est déporté par la police politique pour Bangui via Nola avec tous les risques que cela comporte. Dans le pick-up de la police politique se trouve habillé en treillis, le cousin de DEDE Emery Daniel, M. GANDI Laurent chargé de repérer MBESSA pour le compte des enquêteurs.

La délégation dont le chef est un certain KOSSI n'est pas encore arrivée à Bangui. Les enquêteurs ont confisqué son téléphone et ses proches n’ont aucune nouvelle sur lui.

 

 

Un candidat du RDC arrêté pour fraudes à Berberati

Radio Ndéké Luka Vendredi, 04 Février 2011 13:25

Apollinaire Mbessa, candidat du RDC (Rassemblement démocratique centrafricain) aux législatives du 23 janvier dans la circonscription électorale de Dédé Mokouba est placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie territoriale de Berberati (ouest de la RCA) depuis le 31 janvier 2011. Il est accusé de fraude pendant le déroulement du scrutin.

Après son arrestation, Apollinaire Mbessa a été tout d’abord placé dans les locaux du commissariat de police de la ville de Berberati, puis transféré à la gendarmerie « pour nécessité d’enquête » selon les autorités judiciaires de la ville.

Le candidat du RDC est accusé d’être en  possession de cartes d’électeurs et soupçonné de les avoir utilisés de manière frauduleuse lors du scrutin.

Plusieurs sources indiquent qu’Apollinaire Mbesse serait en tête après le dépouillement de tous les bureaux de sa circonscription. Il est secondé du candidat du parti travailliste KNK du président Bozizé et celui du FODEM (Forum démocratique pour la modernité), un parti créé par le Chef rebelle de la CPJP (convention des patriotes pour la justice et la paix), Charles Massi.

Pour l’instant, ni la police ni la gendarmerie ne se sont publiquement prononcées sur les vrais motifs de cette arrestation. La CEI (Commission électorale indépendante) n’a cependant pas encore rendu public les résultats globaux des législatives.

Par ailleurs, les candidats malheureux à la présidentielle du 23 janvier notamment Ange Félix Patassé indépendant, Martin Ziguélé du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) et Emile Gros Raymond Nakombo du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) vont se réunir ce vendredi au domicile de l’ancien Patassé à Bangui pour se mettre d’accord sur une conduite à tenir. Cette rencontre devait initialement prévue jeudi avait du être reportée sans qu’on en connaisse les raisons.

Il s’agit d’une action politique en réponse  aux résultats provisoires de ce scrutin présidentiel rendus public par la Commission Electorale Indépendante (CEI) et qui donne vainqueur le président sortant François Bozizé, du parti Kwa Na Kwa (KNK).

Signalons que l’autre candidat malheureux de la Nouvelle Alliance pour le Progrès (NAP), Jean Jacques Démafouth ne fera pas partie de cette rencontre.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique