Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 00:41

 

 

RCA_carte-2.jpg

 

 

Après leur politique de terre brûlée pratiquée à Paoua et ses environs par le tristement célèbre capitaine Eugène Ngaikoisset alias le boucher de Paoua, Bozizé a également ordonné que sa soldatesque fasse de même à Ndélé dans le Bamingui-Bangoran, à défaut de réduire la rébellion de la CPJP. Les éléments de la garde présidentielle incendient donc systématiquement les villages sous le prétexte que les habitants seraient complices des rebelles. Ce manque de discernement a pour conséquence de semer la désolation totale dans les villages de la région réduits en cendres les uns après les autres. Nous publions ci-dessous un communiqué de la CPJP qui en dresse le bilan. Quelle horreur ! C'est effrayant ! 

 

 

Rédaction C.A.P

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Le  Commandant Abdoulaye HISSENE de la CPJP communique :

La CPJP exige que François Bozizé dise la vérité concernant l'assassinat de son "Grand Frère" le Colonel Charles MASSI et restitue son corps à sa famille.

La CPJP alerte les pays membres de la Communauté Internationale, les Organisations des Droits de l'Homme, les pays partenaires de la République Centrafricaine et les amis des Centrafricaines et des Centrafricains concernant les nombreuses exactions commises par les
éléments de Bozizé qui salissent le nom et l'honneur des Forces Armées Centrafricaines (FACA) à savoir :

21 villages brulés depuis 2009 :
- Ngarba (Pica 15) et Ngarba (Pica 10) - brulés
- Boulkina 1,Boulkina 2, Boulkina 3 - brulés
- Dill 1 et Dill 2 - brulés
- Doum - brulé
- Ambassana - brulé
- Koursourbac - brulé
- Koudé 1 et Koudé 2 - brulés
- Diboul Tinga - brulé
- Zoukoumba - 21 personnes assassinées sans sommation alors qu'elles participaient à une veillée mortuaire (accusées d'être des rebelles - village brulé - demander confirmation à l'ambassadeur des Etats-Unis en République centrafricaine qui s'est lui même rendu surplace).
- Zoukoutou nyda 1 et Zoukoutou nyda 2 - brulés & villageois déplacés
- Gadaye 1 et Gadaye 2 - brulés & villageois déplacés
- Gouzbeida - brulé
- Kouroubou - villageois déplacés
- Alyo - villageois déplacés
- Mbambalé 1 et Mbambalé 2 - brulés
- Dimi - brulé (par des éléments incontrôlés)
- Tiri - villageois déplacés

2 villages à nouveaux brulés depuis le 23 mai 2010 : Koursoubac et Bembalé (les éléments de Bozizé ont fini de bruler ces villages et chassé les villageois)

Les attaques repoussées par la CPJP depuis le 23 mai 2010 :
1ère attaque : le dimanche 23 mai de 7h à 12h
2ème attaque : le mardi 25 mai - toute la journée
3ème attaque : le jeudi 27 mai - toute la journée
4ème attaque : le mardi 8 juin - le matin
5ème attaque : le mardi 8 juin - l'après-midi
6ème attaque : le mercredi 9 juin - le matin
- les éléments de Bozizé se sont repliés ensuite sur Ndélé et attendent l'arrivée des renforts.

La CPJP, qui est restée jusqu'à présent sur ses positions, demande aux FACA de ne pas continuer à soutenir Bozizé et sa clique de voleurs et de criminels. Nous sommes tous des fils et filles du pays et il est inutile de faire couler notre sang pour ces individus qui se moquent
de notre souffrance. Aux enfants, mères, pères, soeurs, frères, parents et amis de nos chers disparus, nous exprimons notre solidarité et soutien en attendant de pouvoir honorer leurs mémoires.

Si l'homme est créé libre, il doit se gouverner ; Si l'homme a des tyrans, il doit les détrôner.

Vaincre ou mourir !
                                                                

                                                                       Le 10 juin 2010


                                                                    Pour la CPJP
                                            Le Commandant Abdoulaye HISSENE

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation