Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 02:31

 

 

 

 

Feindiro.jpg

 

Bangui, 10 juin (C.A.P) – On ne l’apprend que maintenant mais est-ce l’ironie du sort ou seulement la roue qui est aussi en train de tourner pour le principal complice et acolyte de Sylvain Ndoutingaï à savoir l’actuel ministre de la justice Garde des Sceaux et non moins ex-Procureur de la République, l’autre demi-dieu Firmin Findiro qui commence à avoir lui aussi, de sérieux soucis.

Prenant prétexte sur des raisons médicales pour se rendre en France et alors qu’il devait embarquer sur le vol hebdomadaire d’Air France de jeudi dernier 7 juin 2012 pour Paris, il a tout simplement été signifié au sieur Firmin Findiro qu’il lui est fait interdiction de quitter le territoire centrafricain, exactement comme à l’ex-ministre d’Etat aux finances Sylvain Ndoutingaï son associé dont la responsabilité est pointée par le clan de Bozizé dans un projet visant à renverser celui-ci.

Ainsi, celui-là même qui, en service commandé naguère comme Procureur de la République auprès du Tribunal de Grande Instance de Bangui, s’était fait une funeste spécialité dans la confiscation des passeports de certains fils du pays et la justification de l’injustifiable des interdictions arbitraires opposées par le régime Bozizé à certains responsables de l’opposition de prendre leur avion (cas à plusieurs reprises de Martin Ziguélé, de Simplice Kodéguet et Me Nicolas Tiangaye grossièrement empêché une fois de se rendre à N’djaména pour des raisons professionnelles et où son passeport a été confisqué et Firmin Findiro lui a même dénié le droit de détenir un passeport diplomatique, pour ne citer que ces trois exemples.

Le porte-parole du gouvernement, ministre de la justice et Garde des Sceaux, pour combien de temps encore au rythme où évolue la situation à Bangui, Firmin Findiro se retrouve être lui-même victime du système qu’il a mis en place et qu’il s’employait non sans une certaine délectation à l’époque à en jouir quand il s’agissait des autres.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique