Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 03:51


Antonio Guterres HCR2[1]

 

AFP  09/03/2010 | Mise à jour : 15:42


Le chef du Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a lancé un nouvel appel à la solidarité envers la Centrafrique et ses déplacés et réfugiés lors d'une visite dans ce pays, a-t-on appris aujourd'hui à Bangui de sources concordantes.

Antonio  Guterres s'est rendu sur des sites de déplacés centrafricains et réfugiés soudanais à Paoua (nord-ouest), Kabo et Kaga Bandoro (nord), et Sam Ouandja (au nord-est) lors de sa visite entamée le 5 mars, après une tournée similaire au Cameroun voisin où vivent quelque 80.000 réfugiés centrafricains, selon la représentation du HCR en Centrafrique.

Il s'agissait "d'une part de remercier les autorités et la population centrafricaines pour leur hospitalité envers les réfugiés. Pour la famille du HCR et des humanitaires, il s'agissait de se rendre compte de la situation des réfugiés pour une solution idoine", a déclaré Mme Aminata Guèye, représentante du HCR à Bangui.

Cette visite est "l'expression d'un appel à la communauté internationale. La Centrafrique n'a jamais refusé sa solidarité vis-à-vis des réfugiés de la région. Il faut que la communauté internationale ne refuse pas sa solidarité vis-à-vis du peuple centrafricain", a déclaré M. Guterres lundi soir, après un entretien avec le président centrafricain François Bozizé. Ses propos ont été diffusés mardi par la radio d'Etat.

La Centrafrique fait preuve de "générosité (...) en accueillant des centaines de milliers de réfugiés venus de la région et leur accordant toujours protection et assistance" en dépit de "ressources (...) maigres et de problèmes complexes de sécurité", a-t-il souligné. "J'espère que cette générosité peut être copiée dans beaucoup d'autres endroits", a dit Antonio Guterres.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire