Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 02:58

 

 

Patassé

 

 

Bangui, 3 avril (C.A.P) – Après toutes les péripéties et humiliations qu’il lui a fait connaître à Bangui en l’empêchant de sortir du pays pour aller se soigner, l’ex-président Ange Félix Patassé avait fini par être autorisé par le président François Bozizé à embarquer le samedi 2 avril sur le vol régulier de Kenya Airways à destination de Douala d’où il devait ensuite gagner théoriquement Malabo.

Depuis la capitale économique du Cameroun où il est arrivé avec la petite délégation qui l’accompagne, la continuation du voyage pour l’ancien président Patassé est devenue  impossible. Il doit affronter d’autres plans machiavéliques de Bozizé, toujours aussi  déterminé à barrer la route à celui-là même qu’il a renversé par le coup d’Etat du 15 mars 2003 et dont il craint maladivement qu’il ne soit tenté de se venger.

C’est ainsi que selon nos informations recueillies auprès de l’entourage même de l’ex président Patassé, Bozizé aurait discrètement dépêché des émissaires auprès d’un certain nombre de chefs d’Etat de l’Afrique centrale et aussi chez quelques-uns de l’Afrique de l’Ouest, avec de prétendues preuves mais en réalité de véritables faux montés de toutes pièces disent certaines sources proches du dossier, d’un projet de coup de force contre lui que préparerait Patassé pour le renverser du pouvoir.

Cette action diplomatique de Bozizé viserait à dissuader ces chefs d’Etat d’accueillir Ange-Félix Patassé sur leur territoire même si ce dernier avance des raisons médicales à l’appui de sa requête. Toujours d’après l’entourage de Patassé, Bozizé serait même allé jusqu’à faire du chantage à l’incident diplomatique à l’égard des présidents qui se hasarderaient à accorder l’hospitalité médicale à Patassé. Il voudrait reléguer Patassé au rang de paria qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

Aux dernières nouvelles, Ange-Félix Patassé est toujours à Douala où son propre entourage familial qui dit supporter seul ses frais de santé pour le moment, envisage finalement de l’y faire soigner faute de pouvoir poursuivre plus loin et ailleurs son déplacement. Est-ce avec l’accord préalable des autorités camerounaises qui sont pourtant celles-là mêmes qui avaient exigé en mars 2003 au même Patassé de quitter leur territoire après l’avoir accueilli et hébergé cinq jours après le putsch qui l’avait renversé, son avion de retour de Niamey n’ayant pu se poser à Bangui ? Des pressions de Bozizé sur Yaoundé, si elles n’ont pas déjà été exercées, ne seraient sans doute pas non plus à exclure.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique