Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 03:00

 

 

 

Josue-Binoua.JPG

 

 

A l’occasion de la cérémonie de remise de matériels au comité interministériel de lutte contre la drogue et la toxicomanie.

 

Excellence Monsieur l’Ambassadeur, Haut Représentant de la France et Doyen du corps diplomatique,

 

Monsieur le Secrétaire Général du comité interministériel de lutte contre la drogue et la toxicomanie,

 

Monsieur le Directeur de l’OCLAD,

 

Mesdames et Messieurs,

 

Monsieur l’ambassadeur vient de le dire, la lutte contre la toxicomanie est universelle, et l’office contre la drogue et le crime dans son rapport mondial sur les drogues publié en 2012 estime qu’environ 230 millions de personnes, soit 5% de la population adulte mondiale ont consommé une drogue illicite au moins une fois en 2010.

 

Les drogues tuent environ 200000 personnes chaque année, compromettent le développement socioéconomique et aggravent la criminalité, l’instabilité, l’insécurité et la propagation du VIH.

 

En République Centrafricaine, nombreux sont les jeunes dont la tranche d’âge varie de 15 à 35 ans qui s’adonnent à l’alcool, le tabac et la drogue. Et il n’est pas inutile de rappeler les principales drogues consommées chez nous :

 

- Le cannabis, les produits de types amphétamine (ex : le trama dol 100), les médicaments dits psycho-actifs, le datura et sans oublier le cirage marron et la colle vélox. La consommation de ces drogues modifie malheureusement la personnalité même de ces jeunes, c’est ce que l’on appelle « la personnalité biochimique », en voici quelques caractéristiques :

 

- Le jeune subit des sautes d’humeur,

 

- Il n’est pas fiable et est incapable de terminer les projets qu’il entreprend (abandonnique disent les psychiatres),

 

- Il a du ressentiment inexprimé et des haines secrètes.

 

- Il devient menteur, voleur, malhonnête, s’éloignant des êtres chers et se repliant sur lui-même etc etc… c’est un drame pour notre société.

 

Face donc à ce drame nous mesurons et nous exprimons au non du gouvernement et du Président de la république notre gratitude à la France qui ne cesse de renforcer les capacités opérationnelles de nos organes de lutte contre la drogue et la toxicomanie tant dans le domaine matériel comme aujourd’hui, ici et maintenant que dans le domaine de la formation comme l’a rappelé le Haut Représentant avec la visite « formative » en France du Secrétaire Général du comité et du Directeur de l’OCLAD.

 

Oui, Mr l’Ambassadeur les actions évoquées témoignent et permettez que je vous cite : de la volonté de la France de travailler avec la République Centrafricaine au développement des capacités d’action des forces de police en vue d’une efficacité meilleure au service de l’ensemble de la population. Et les actions menées par la police le mercredi 27 dans les marchés de Mamadou MBAIKI (km5), Fodé, Bibalé, Miskine et gobongo ou ont été interpellés 52 personnes dont 20 femmes vendeuses de cannabis et s’adonnant à la prostitution, environ 40 kilos de cannabis saisis, montrent la détermination de la police avec son indigence matérielle de lutter coute que coute contre ce fléau.

 

Je vous remercie !

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société