Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 00:09


158245.jpg

Centrafrique : Le mouvement rebelle de CPJP menace de riposter

Source : Dabio.net



Communiqué de presse N° 009/ CPJP /CS/P/01-10

 

La Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) constate avec regret l’inaction des Etats, des Organisations internationales, régionales, sous-régionales et nationales. Ils rechignent à s’impliquer énergiquement pour élucider la situation du Colonel Charles MASSI, Président du Conseil Politique de la CPJP.

La CPJP est convaincue que la France, alliée et partenaire numéro un de notre pays, et ces organisations ont des moyens de pression efficaces pour faire plier les autorités de Bangui à dire enfin la vérité ou à accepter la mise en place d’une commission d’enquête internationale pour faire la lumière sur cette situation confuse et très préoccupante. Mais jusqu’ici, aucune action ferme n’est menée. De part et d’autre, chacun se contente des déclarations diplomatiques ou des « souhaits ».

Dans la mesure où ces déclarations et ces souhaits ne donnent pas de résultats escomptés, la CPJP se réserve le droit d’user de tous les moyens à sa disposition pour obliger ceux qui sont impliqués, directement ou indirectement, à dire la vérité sur le sort du Colonel MASSI.

Les négociations sont au point mort, tout ce que le pouvoir de Bangui trouve à faire, c’est de jeter un pavé dans la mare. Aucun signe, aucune volonté d’entamer des négociations franches et sincères pour sortir de cette situation désastreuse et chaotique du pays.

Depuis le début de cette affaire, la CPJP s’est montrée conciliante et modérée pour donner la chance à une issue pacifique. Cette attitude ne peut pas perdurer si la vérité et la justice ne trouve pas un écho.

La CPJP fonde son espoir de voir les Etats et les Institutions se tenir aux côtés du Peuple centrafricain pour faire preuve de fermeté afin de sauvegarder ce qui reste de la dignité centrafricaine et de consolider une paix durable.

 

Camp de la Liberté, le 31 janvier 2010

Pour le Conseil politique,
Le Secrétaire Général, Porte-parole,

Assan M'bringa Togbo

Cellule de Communication de la CPJP

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique