Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 00:33

 

 

 

 

 

 fric en CFA

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 13 Mars 2012 15:10

« Le ministre chargé du Secrétariat général du gouvernement Michel Koyt et le conseiller du Premier ministre chargé de la Bonne gouvernance Abdallah  Kadre, ont été arrêtés vendredi dernier pour corruption. Ils avaient créé une « société fictive » et produit de « faux documents ».

Ces propos ont été tenus le lundi 12 mars 2012, par Firmin Féïndiro, ministre de la Justice et porte-parole du gouvernement centrafricain. Il a réagi suite à  l’arrestation week-end dernier de ces 2 personnalités de haut rang.

Le porte-parole du gouvernement a précisé qu’ « une procédure judiciaire a été ouverte pour détournement, complicité de détournement, faux et usage de faux à l’endroit de ces derniers ».

8 personnes en tout ont été arrêtées. Elles seraient accusées d’avoir détourné  2,5 milliards FCFA (environ 3.800.000 euros)  et 12 milliards de francs CFA (18.300.000 euros environ)  représentant un fonds indien dont une partie devait servir à implanter la première cimenterie centrafricaine.

Il s’agit des 4 caissiers, 4 inspecteurs, l’administrateur adjoint de la Société Nationale des Transports Urbains (SONATU)  et l’ancien ministre Jude Alex Ketté alors commissaire aux comptes de ladite société.

« Les 2 ministres ont créé une société de droit privé centrafricain sans se référer au gouvernement et après vérification, il s'est agi d'une société fictive. L'argent ne se retrouve sur aucun compte en banque. Et quand le gouvernement leur a demandé des explications, ces deux personnalités ont produit des documents totalement faux », a indiqué le ministre.

Nous sommes, a-t-il conclu, « en face d'un détournement ». Détournement lié selon le ministre « à un prêt obtenu par le gouvernement en 2010  de 16 milliards FCFA de l’Inde pour la construction d'une cimenterie et la mise en place de la SONATU ».

Le coût  des travaux s’élèvent à  2,5 milliards pour l’achat de 100 Bus et la construction d’une gare routière au PK 18, route de Boali (nord de Bangui). Les 13 autres milliards et demi (plus de 20 000 000 d’euros) devront être consacrés la construction de la cimenterie en question.

D’autres sources ont indiqué que pendant les 17 mois au cours desquels les bus ont commencé à circuler, aucune recette n’est versée sur le compte du Trésor Public. Entre temps, les bus sont déjà amortis malgré qu’ils aient été livrés avec des pièces de rechange. En plus, la SONATU est surendettée auprès des banques de la place.

Les mêmes sources ont ajouté que les hauts responsables de cette société se sont attribué des salaires faramineux au détriment des autres employés, qui comptent plusieurs mois d’arriérés de salaire. Il a fallu l’intervention du comité de redressement des finances publiques pour faire la lumière sur la gestion qualifiée de catastrophique par les sources judiciaires. Un comité de crise est en préparation pour gérer la SONATU en attendant les conclusions de l’enquête en cours.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers