Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 22:59

 

 

 

 

Les députés KNK ont organisé ce mardi 18 décembre, une marche allant de l'Assemblée nationale au siège de l'UE où ils ont remis un mémorandum à l’ambassadeur Guy Samzun. Des jeunes oisifs se sont mis dans le groupe avec des slogans hostiles à la France.

 

Il y a quelque chose d’aberrant à voir des députés du parti au pouvoir le KNK descendre dans la rue pour réclamer la paix. Ils doivent comprendre qu’ils ne sont pas les seuls à avoir besoin de la paix. Cette paix que leur régime malheureusement, est incapable d’assurer aux Centrafricains et à leur pays, tout le monde en veut car c’est la condition sine qua non à tout. Les députés, leur place n’est pas dans la rue mais dans l’hémicycle.

 

Tout le monde sait bien que c’est parce que depuis deux jours Bozizé ne dort pas sur ses deux oreilles que ces députés sortent dans la rue. Ces fameux députés KNK descendent eux tranquillement dans la rue pendant que l’opposition est interdite de tenir ses meetings et d’effectuer tout simplement ses activités. Aujourd’hui, ces députés n’osent pas ramener Bozizé à la raison et sur le droit chemin par rapport au grave risque qu’il veut prendre de modifier la constitution. Présentement, Bozizé est complètement vassalisé par le président tchadien sans qui, il n’est rien du tout. Les députés KNK sont-t-ils capables de se pencher sur la dramatique et humiliante situation de la RCA dans laquelle leur vedette Bozizé l’a plongé.

 

La rédaction


 

marche députés KNK 2

 

marche députés KNK 4

marche députés KNK 5

marche des députés KNK

ici, les guignols du KNK, de droite à gauche : Zingas, Socrate Bozizé en blanc et Anatole Nkouet alias Tola

 

 

marche des députés KNK 1

 

marche-deputes-KNK-6.JPG

l'ineffable Célestin Leroy Gaombalet, président de l'assemblée nationale monocolore

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com