Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 00:24

 

 

 


Zingas Aurélien


Selon nos informations d’une source proche du dossier, depuis la mi-novembre dernier, le bureau de l’assemblée nationale a été enfin saisi officiellement par une demande de levée de l’immunité parlementaire de l’ancien et sulfureux ministre devenu entre-temps député du 6ème arrondissement de la capitale, Simplice Aurélien Zingas, mis en examen dans l’affaire du détournement de la somme de 20 millions de F CFA sur la centaine de million en tout, destinée à la société REGICA pour la retransmission  par satellite du défilé du cinquantenaire de l’indépendance de la RCA le 1er décembre 2010.


S’agissant particulièrement de Zingas, la population du 6ème arrondissement, indignée et outrée par le déshonneur ainsi crée par leur prétendu député n’a cessé de prendre des initiatives aussi louables que courageuses pour désavouer ouvertement l’auteur du détournement et exiger la levée de son immunité parlementaire pour en faire un exemple. Elle a adressé au président de l’assemblée nationale une lettre ouverte puis mis en place un comité anti-impunité contre le malfrat.


Finalement leur démarche a payé puisque le parquet a saisi la chancellerie qui en a informé Bozizé en personne lequel a informé le gouvernement avant que la demande de levée d’immunité soit adressée au bureau de l’assemblée nationale. On ne sait plus pour quelle raison les choses traînent encore tant au niveau de cette institution.


Zingas, on a fini par le savoir, n’a pas bouffé cet argent tout seul. Il l’a vraisemblablement partagé avec deux autres complices, en l’occurrence ses deux anciens collègues ministres, à savoir, Abdallah Kadre et Désiré Zanga Kolingba. Le premier, en tant que ministre délégué aux finances à l’époque, a permis que le montant de 100 millions de F CFA  qui aurait dû être décaissé du trésor par virement bancaire selon les règles de l’art dans le compte de REGICA, soit décaissé en espèces sonnantes et trébuchantes afin d’en faciliter le partage des 20 millions de F CFA détournés entre les trois comparses.


Désiré Kolingba quant à lui, a pris peur et la poudre d’escampette lorsqu’on l’a convoqué pour l’entendre dans ce dossier. Certains de ses parents lui avaient pourtant offert de lui remettre de quoi rembourser ce qu’il devait mais il aurait décliné ces offres d’arrangement amiable. Selon nos informations et aux dernières nouvelles, il se trouverait actuellement à Orléans en France après un bref passage par Brazzaville.


Pour se venger de REGICA, Abdallah Kadre a cru entre temps devoir procéder à la divulgation du dossier fiscal de cette société, ce qui lui vaudra encore une autre mise en examen outre celle de l’affaire Telsoft dans laquelle il était déjà inculpé. Aussi scandaleux et paradoxal que cela puisse être, Abdallah Kadre vient d’être confirmé ministre conseiller chargé de la bonne gouvernance à la primature. Comme prime à l’impunité, il n’y a pas mieux.


Pour ce qui est du cas de Zingas, il se retrouve actuellement dépossédé de son passeport diplomatique. Il a cru devoir tenter de se faire délivrer le nouveau passeport biométrique mais la demande qu’il a déposée a purement et simplement disparu ainsi que celles de son épouse et ses enfants. Il a aussi essayé de solliciter l’indulgence de Bozizé sur son cas lorsqu’il a appris que celui-ci avait personnellement restitué à Gouandjika son passeport entre temps confisqué lui aussi par la justice. C’est Gouandjika qui se serait attiré les foudres de Bozizé d’après nos informations d’une source proche du dossier. Il faut croire que ce n’est pas tout le monde en bozizie qui peut bénéficier de l’impunité et de la protection personnelle de Bozizé. Abandonné et isolé, Zingas qui ne sait plus à quel saint se vouer, attend résigné la levée de son immunité parlementaire, une première.


Rédaction C.A.P

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers