Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 17:57

 

 

 

 

 

Sido-carte.jpg


Radio Ndéké Luka Dimanche, 07 Octobre 2012 13:33

 

L’extradition vers le Tchad des ex-rebelles du Front Populaire pour le Redressement (FPR) se concrétise peu à peu. Au moins 400 sur quelques 3000 hommes annoncés, ont été finalement mis en route le 6 octobre 2012, par la Médiature centrafricaine en direction de Sido (nord). Une ville située à la frontière de la République Centrafricaine avec le Tchad.


C’est dans cette localité où le dernier regroupement de ces ex-rebelles va se faire avant leur extradition définitive au Tchad. Ils suivront ainsi leur leader Baba Ladé déjà extradé en septembre dernier après sa reddition aux autorités centrafricaines.


Les soldats rebelles ont été dans un premier temps regroupés à Ippy (centre-est). Un regroupement rendu effectif par le gouvernement centrafricain, le Bureau Intégré des Nations-Unies pour la Consolidation de la Paix en République Centrafricaine (Binuca) et la Mission de la Consolidation de la Paix en Afrique Centrale (MICOPAX).


Partie de Ippy dans la Ouaka samedi, la délégation a été composée de 24 véhicules dont 2 Membres du Gouvernement. Elle a passé la nuit à Sibut (186 kilomètres de Bangui) avant de reprendre le chemin tôt ce dimanche pour Sido.


Selon une source militaire, « c’est après moult tergiversations que la mission chargée de la mise en route de ces hommes du FPR a réussi à rassembler quelques 400 personnes dont des soldats et leurs familles. Ils sont désormais acheminés vers le nord du pays ».


Beaucoup d’interrogations se sont posées au regard de l’effectif des ex-rebelles de passage dans la ville de Bambari, chef-lieu de la Ouaka. Au lieu de 3000 hommes, ce n’est finalement ni le tiers qui est extradé. En plus de cela, des cas d’évasions ont été signalés au sein de ces ex-rebelles, a indiqué le correspondant de Radio Ndeke Luka de Bambari (centre-est).


A propos, un opérateur économique qui est suspecté d’abriter les fuyards, se trouve actuellement à la Brigade de la Gendarmerie de Bambari pour enquête en arrestation.


L’extradition des ex-rebelles de Baba Ladé fait suite à un accord tripartite signé en septembre dernier entre le la RCA, le Tchad et Baba Ladé

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers