Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 19:54




APA Bangui 06-10-2009 (Centrafrique) Le vice-président du Comité de suivi des recommandations du dialogue politique inclusif (CSRDPI), M. Pascal Koyaméné, a déploré, lundi à Bangui, les énormes difficultés de fonctionnement de cette instance mise en place dans le cadre du processus de paix en Centrafrique.

A l’ouverture de la 3ème session ordinaire du CSRDPI, M. Koyaméné a indiqué que depuis sa mise en place à l’issue du Dialogue politique inclusif (DPI), la grande concertation ayant regroupé à Bangui la classe politique centrafricaine du vendredi 20 au samedi 21 février 2009, la structure est confrontée à d’énormes difficultés de fonctionnement.

Il a évoqué, entre autres, la collaboration difficile avec certaines institutions et ministères en charge de la mise en œuvre de certaines recommandations du DPI et le manque de moyens matériels, financiers et logistiques pour le fonctionnement du CSRDPI, l’organisation des missions tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

« Cet état de fait l’empêche de se déployer sur le terrain, pour informer, sensibiliser les populations des zones de conflit sur les acquis de DPI et aussi de constater de visu l’exécution du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) qui est l’une des recommandations pertinentes du DPI, dans le cadre du processus électoral », a-t-il ajouté.

La deuxième session du Comité de suivi des recommandations du DPI de juin 2009 a permis d’évaluer l’application des recommandations du DPI qui, à l’issue de ses assises, en avait adopté 111 dont 31 seulement (27%) ont été exécutées.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique