Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 03:41




    Monique et François Bozizé ici lors
        d'une cérémonie à Bossembélé



Voilà plusieurs mois que les Centrafricains en général et les Banguissois en particulier, ne voient plus Mme Monique Bozizé, Première dame de Centrafrique aux côtés de son présidentiel d’époux ni sur le territoire national ni à l’étranger. Ce n’est pourtant pas les occasions qui ont fait défaut. Le président Bozizé a eu à effectuer entre temps plusieurs déplacements à l’étranger (Libye, Tchad, Chine, Venezuela)  sans qu’on ait aperçu son épouse à ses côtés dans les reportages vidéo présentés à la télévision nationale par les services de la presse présidentielle. Particulièrement, s’agissant de la visite officielle effectuée début septembre dernier en Chine, le président, une fois de plus, a dû faire le voyage sans la Première dame.

Arrivée à Paris depuis début juillet dernier selon certains témoins qui étaient sur le même vol d’Air France qu’elle, Mme Monique Bozizé a aussitôt regagné le domicile familial des Bozizé quelque part dans le département des Yvelines en région parisienne. Ensuite, elle aurait été admise dans une clinique privée du Val d’Oise située non loin de son domicile, pour un très bref séjour, on ne sait trop pourquoi. Depuis, elle se trouve toujours en France et d’aucuns lui prêtent même l’intention de ne plus retourner à Bangui.

D’après certaines indiscrétions émanant du proche entourage même du président, lors de son escale à Paris en route pour la Chine, Bozizé aurait téléphoné à son épouse pour prendre de ses nouvelles mais celle-ci lui aurait raccroché au nez. Une de leur fille à qui le présidentiel de père aurait également téléphoné aussitôt après, aurait fait de même lorsqu’elle avait reconnu le timbre vocal de son père. Bozizé se serait résigné à se rendre sur place pour s’enquérir de la situation avant de reprendre son vol pour Beijing. Qu’est ce qui en est ressorti ? Mystère et boule de gomme. Faute d’informations officielles du côté de la présidence, l’opinion publique est obligée de se perdre en conjecture et les citoyens de s’interroger sur la situation de la Première dame de Centrafrique.

A Bangui, sa longue absence commence à faire jaser l’opinion publique et plusieurs questions reviennent souvent. La Première dame est-elle malade ? De quel mal souffrirait-elle ? A-t-elle subi des mauvais traitements ou des brimades de la part de son conjoint ? Va-t-elle encore rentrer au pays ou se réinstallera-t-elle définitivement à Paris comme par le passé ? Certaines mauvaises langues à Bangui croient savoir qu’elle ferait une dépression nerveuse. Si elle raccroche le téléphone au nez de son mari comme on le prétend, elle doit avoir ses raisons.

Enfin bref, une chose est sûre, voilà près de quatre mois que Mme Monique Bozizé, Première dame de Centrafrique se trouve en France, donc hors du pays et sans qu’officiellement on n’en donne les raisons aux citoyens, permettant ainsi de donner libre cours à toutes les rumeurs les plus folles. Les Banguissois se souviennent encore aisément de son coup de sang sur les antennes de Radio Centrafrique, épinglant et s’en prenant à trois membres du gouvernement de la République à qui elle avait reproché de n’avoir pas correctement fait leur travail suite à un accident de circulation qui avait fait de nombreuses victimes. A Bangui, on lui reconnaît aussi il est vrai, un caractère colérique, à la limite de l’hystérie et une certaine propension à lever le coude et à proférer des insultes à son entourage. Ce n’est pas une raison pour la mettre en quarantaine…

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers