Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 11:37




 

APA-Douala 2009-09-28 09:34:41 (Cameroun) La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), s’appuie sur la procédure judiciaire en cours contre la Bank Austria pour recouvrer près de 11 milliards de francs CFA perdue dans l’affaire Madoff, a appris lundi APA auprès de cette institution bancaire.

Les responsables de cette banque sous régionale qui ont tenu une série de réunions pendant le week-end dans la métropole économique camerounaise, tablent désormais sur une « politique prudente » de placements pour éviter ce genre de désagréments.

« Nous sommes engagés dans une procédure judiciaire en vue de récupérer la totalité de 10,4 milliards de FCFA », a déclaré le président du conseil d’administration de la BDEAC, Anicet Georges Doléguélé.

Dans un communiqué dont copie est parvenue à la rédaction de APA, la BDEAC indique que « Bank Austria dans laquelle nous avions un placement l’a réinvesti ailleurs de manières hasardeuse », ce qui a fait en sorte que « la BDEAC s’est retrouvée en position de victime indirecte dans l’affaire Madoff ».

Les responsables de la BDEAC soutiennent que « l’affaire Madoff a des conséquences sur le fonctionnement de la banque », d’où la prescription des administrateurs pour une politique prudente des placements de fonds pour éviter ce type de désagrément à l’avenir.



Le Conseil d’Administration de la BDEAC renouvelle sa confiance à la Direction

 

Communiqué de presse

Le Conseil d’Administration de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale s’est réuni ce jeudi 24 septembre 2009 à Douala, République du Cameroun, sous la présidence de Monsieur Anicet Georges DOLOGUELE, Président du Conseil d’Administration.

Dix points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette 3ième réunion de l’exercice 2009.

Ainsi, les Administrateurs ont pris acte de la situation provisoire au 30 juin 2009 qui donne une vue précise de l’exécution du budget au titre de l’exercice 2009. Toutefois, face à la conjoncture économique particulièrement difficile marquée par la crise financière internationale, la Direction de la Banque a dû procéder à un Collectif budgétaire afin de réaliser les économies qui s’imposent, et d’adapter le budget de fonctionnement de la Banque à la réalité. Le Conseil a approuvé les ajustements proposés par la Direction et a préconisé quelques pistes d’économies supplémentaires à prendre en compte lors de la réalisation du budget de l’exercice 2010.

Dans le cadre de la mise en place du Comité d’Audit, organe de contrôle devant veiller à la bonne gouvernance au sein de l’institution, le Conseil d’Administration a désigné un groupe d’Administrateurs, qui procédera à la sélection d’Administrateurs Indépendants devant siéger au sein dudit Comité d’Audit sur la base des candidatures retenues par le Cabinet de Recrutement Afric Search. Ce groupe de travail présentera les conclusions de ses travaux lors de la réunion du Conseil du mois de décembre.

Poursuivant l’examen de l’ordre du jour, les Administrateurs ont pris acte de l’état d’exécution des projets approuvés au 31 Août 2009, et ont noté avec satisfaction que ceux-ci s’exécutent globalement de manière satisfaisante, en dehors d’un ou de deux prêts qui connaissent quelques difficultés passagères.

 Les Administrateurs ont ensuite approuvé le financement du projet d’extension de l’hôtel AZUR à Pointe-Noire (République du Congo) pour un montant de 1 ?5 milliards FCFA.

En ce qui concerne la perte occasionnée par l’affaire MADOFF, la Direction de la Banque fait le point sur les efforts entrepris afin de récupérer ses avoirs compromis dans le Fonds PRIMEO.

Les Administrateurs ont noté que les contacts tous azimuts déployés par la Direction sont relayés par les actionnaires de référence de la Banque. Cependant, afin d’accélérer le dénouement de cette affaire, la Direction a été autorisée d’engager la procédure judiciaire si toutes les actions menées jusque-là ne conduisent pas vers un règlement amiable.

Enfin, le Conseil a pris bonne note des derniers recrutements effectués au titre de l’exercice 2010 ; il s’agit d’un juriste, d’un trésorier, d’un analyste projet et d’une traductrice.

Avant de conclure ses travaux, le Conseil d’Administration a renouvelé sa confiance et son soutien à la Direction de la Banque face à la campagne de presse négative qui s’est développée ces derniers jours. Elle a exhorté la Direction à maintenir le cap fixé et de se focaliser sur les objectifs opérationnels de la Banque, notamment en poursuivant l’effort extraordinaire qui lui a permis de réaliser un volume d’engagement de 38 ?730 milliards sur un objectif annuel de 35 milliards de FCFA.

 
Fait à Douala, le 24 septembre 2009

 
Oscar NGOLE

 
Directeur de Cabinet du Président

 Chargé du Secrétariat du Conseil

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie