Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 22:44




 

APA – Paris 26-09-2009 (France) Plusieurs centaines de ressortissants guinéens vivant en France ont battu le macadam, samedi après midi dans les rues de Paris, pour protester contre une éventuelle candidature de l’actuel chef de l’Etat, Moussa Dadis Camara, a constaté APA dans la capitale française.

A l’appel des ‘‘Forces vives de Guinée’’, une structure regroupant les acteurs politiques ainsi que ceux de la société civile, les manifestants qui s’étaient donnés rendez-vous à la Place de la République, en plein cœur de Paris ont arpenté les grandes artères de la capitale hexagonale pour s’arrêter dans la Gare de l’Est où des slogans hostiles à la junte militaire au pouvoir en Guinée ont été distillés par les différents orateurs.

« Non aux militaires », « A bas une troisième dictature militaire », « Vive la Guinée libre », « Dadis, la dictature ne passera pas », sont entre autres messages lisibles sur les nombreuses banderoles brandies par les manifestants encadrés tout au long de leur itinéraire par la police française.

Pour eux, il n’est aucunement question pour les Guinéens d’accepter une candidature du Capitaine Moussa Dadis Camara qui, à les en croire, devrait assurer la transition et passer ensuite la main à un civil à l’issue d’une élection démocratique libre et transparente.

« Nous sommes là pour faire passer deux messages. Le premier c’est de dire que nous sommes farouchement opposés à une candidature du Capitaine Dadis Camara chef de la jeunte. Ensuite nous demandons l’instauration d’une vraie démocratie en Guinée. L’ensemble des partis politiques et les acteurs de la société civile sont déterminés à barrer la route à la junte », a déclaré Gayo Diallo, président du Conseil national de la jeunesse de Guinée.

Pour ce dernier, cette première marche qui entre dans le cadre d’une série de manifestations à venir, se veut un message adressé à la communauté internationale qui devrait, selon lui, contraindre les actuelles autorités à passer le pouvoir.

« Ce message est d’abord adressé à la France et à travers elle la communauté internationale puisque la France est un acteur essentiel du groupe international de contact sur la Guinée pour qu’elle pèse de tout son poids afin d’empêcher une candidature de Dadis Camara et l’amener à respecter ses engagements », précise t-il.

« Nous ne sommes pas contre la candidature de Dadis en personne, mais c’est un militaire qui avait accepté de conduire la transition. Il est militaire, et les militaires sont là pour garantir la sécurité du pays et non pour assurer le pouvoir », ajoute t-il précisant qu’ « au vu de ce qui se passe actuellement, Moussa Dadis Camara n’a pas les capacités et les aptitudes pour gérer le pays ».

 « Si toutefois il insiste pour se présenter à l’élection présidentielle, les forces vives de Guinée vont se réunir pour créer parallèlement un gouvernement national et rendre le pays ingouvernable par le CNDD », avertit-il rappelant que concomitamment à la marche de Paris, une autre se tenait à Bordeaux.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE