Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 17:47




APA-Kigali 2009-09-24 12:39:03 (Rwanda) Le président de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples, Bahame Tom Mukirya Nyanduga, a déploré jeudi à Kigali le caractère cruel, inhumain et dégradant de la peine capitale qui refuse aux victimes le droit à la vie garanti par les organismes internationaux de défense de droits de l’homme.

Selon M. Bahame s’exprimait face à des délégués venus des pays de l’Afrique australe, de l’est et du centre dans le cadre d’une conférence dans la capitale rwandaise sur l’abolition de la peine de mort.

“Les études révèlent que les pays qui appliquent encore la peine de mort comme moyen de réduire la criminalité enregistrent des taux plus élevés que ceux qui ont aboli cette pratique. Nous ne plaidons pas pour l’impunité des criminels mais plutôt pour une autre forme de punition », a-t-il indiqué.

Il a souligné que l’objectif de toute peine étant de punir les auteurs de crimes mais la mort ne saurait en aucun cas servir de punition car elle dénie au condamné toute chance de se repentir.

Les délégués ont ainsi invité les pays africains qui n’ont pas aboli cette pratique de prendre des mesures politiques et légales pour réguler son application en vue de son abolition définitive.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Droits de l'Homme et Liberté de Presse