Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 18:13


 

APA Bangui 2009-09-23 12:05:01 (Centrafrique) L’Assemblée nationale centrafricaine a adopté mardi à Bangui un collectif budgétaire pour 2009 de 177.272.865 de FCFA en diminution de moins 2,1% par rapport au budget initial de l’Etat centrafricain arrêté à la somme de 181.070.344 FCFA, a appris APA.

Selon le rapport de la Commission économie, finances et plan de l’Assemblée nationale, les ressources sont passées de 16,9 à 28,3 milliards de FCFA grâce aux appuis budgétaires de la France, de la Banque mondiale et de l’Union européenne (10,1 milliards) de FCFA, ainsi que des tirages sur emprunt du Fonds monétaire internationale (16,7 milliards de FCFA) pour appuyer le programme FRC, et des emprunts et dons de la CEMAC (1,5 milliards) en vue de financer les dépenses du DDR.

Les dépenses d’investissement ont augmenté de 2,2% et concernent la contribution de la République centrafricaine au projet d’extension du siège de la Commission de la CEMAC (1,6 milliards), les contreparties des programmes DDR (500 milliards sur ressources propres et 1,5 milliard sur financement extérieur) et la Réforme du secteur de la sécurité (70 millions), indique le rapport.

Le projet du collectif budgétaire 2009 se justifie par la nécessité d’allouer des crédits pour le fonctionnement des services rattachés aux départements ministériels nouvellement crées, les travaux préliminaires aux élections de 2010, le programme de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) et la contribution de l’Etat au budget du Programme du comité de la réforme du secteur et de la sécurité (RSS), explique le rapport.



NDLR : Une anomalie saute tout de suite aux yeux dans ce collectif budgétaire. On y parle d'une somme de 1,5 milliards F CFA sur financement extérieur pour le programme DDR alors que c'est de notoriété publique que la CEMAC a accordé un appui de 5 milliards F CFA pour ledit programme. Où est parti la différence ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie