Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 02:05




 

Source: Médecins Sans Frontières (MSF)

Date: 22 septembre 2009


Entretien avec le Dr Carol Calero, MSF médecin de terrain

MSF et podcasts – Le Sud-Ouest de la République centrafricaine (RCA) connaît actuellement une situation d'urgence nutritionnelle grave. La crise dans le secteur de l'or et de diamant, sur laquelle de nombreux habitants de la région dépendent, a été la goutte d'eau pour une population déjà très vulnérable.

Alerté par les autorités locales, de Médecins sans Frontières (MSF) ont ouvert quatre centres d'alimentation en un mois dans Carnot, Boda, Nola et Gamboula et mis en œuvre un certain nombre de programmes de traitement ambulatoire dans la région. Les premières évaluations ont révélé des taux de malnutrition sévère dépassant le seuil d'urgence dans certaines régions.

En à peine un mois et demi plus de 1300 enfants, souffrant principalement de malnutrition sévère ont été admis dans les programmes MSF. Un grand nombre de patients ont souffert de complications médicales et ont dû être admis.

«Dans Boda et Nola, par exemple, il est difficile de trouver les patients souffrant uniquement de la malnutrition, comme beaucoup d'entre eux arrivent ici souffrant d'autres maladies et leur état est très grave», explique Clara Delacre, coordinateur de MSF à Nola. «Il ya de nombreux cas de paludisme, la diarrhée, la tuberculose ou le SIDA, ce qui complique davantage situation déjà délicate de l'enfant.

"Plusieurs éléments peuvent expliquer cette situation, l'un d'eux est la crise qui affecte le secteur du diamant et l'or, le principal moyen de subsistance pour la plupart des gens dans la région."

La crise a laissé beaucoup d'hommes qui travaillent dans les mines au chômage et sans revenu. En outre, de nombreuses entreprises du diamant et d'or d'achat et de vente ont été contraintes de fermer leur porte durant ces derniers mois. La crise économique, cependant, est seulement un facteur circonstanciel qui a maintenant été ajouté à des difficultés chroniques dans la région: le manioc très pauvre est la base de l'alimentation, le manque d'accès à la santé pour la plupart de la population et le fait que la saison des pluies est déjà ici, augmente le risque de contracter le paludisme et autres maladies.

Dans la région, l'aliment de base est presque uniquement  le manioc. D'autres aliments de base comme la viande sont désormais aussi difficile à trouver que les diamants. Selon les habitants, le problème a commencé il y a quelques années quand des groupes de bandits menaçants ont commencé à racketter les éleveurs de bétail. En conséquence, ces derniers ont fui vers le Cameroun et ne sont pas revenus jusqu'à présent. En outre, un autre facteur déclenchant des crises est le manque d'accès à la santé. Les gens doivent payer pour recevoir des soins médicaux et aux médicaments, dont ils ne peuvent se permettre. Ceci, pour couronner le tout, a été aggravé par la récente perte de revenu dans de nombreuses familles et la fermeture de nombreux centres de santé.

«MSF est venu ici pour répondre à l'urgence de traiter les cas les plus graves. Pourtant, il existe des problèmes de fond nécessitant une réponse plus large», a déclaré Delacre.

MSF travaille en RCA depuis 1997. Actuellement, l'organisation met en œuvre des projets visant à fournir des soins aux personnes touchées par la violence dans le nord-est du pays, à Kabo, Batangafo, Boguila, Markounda, Maïtikoulou, Paoua et Bocaranga.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire