Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 00:37




 

Serges Olivier Okole Cameroon Tribune 16 Septembre 2009

L'actrice américaine, ambassadrice de bonne volonté de l'UNICEF,Mia Farrow, leur a rendu une visite pleine de cadeaux et de chaleur, hier.

Ce n'est pas plus le soleil ardent de la journée d'hier, que la visite de Mia Farrow, ambassadrice de bonne volonté de l'UNICEF, qui a irradié le sourire des 1098 réfugiés centrafricains, pour l'essentiel des Bororos, rassemblés au site de la petite localité de Garga-Sarali, dans la région de l'Est. L'hôte du Cameroun y a en effet effectué une descente hier, accompagnée du préfet du département du Lom-et-Djérem, Rim à Mboussi, et d'une importante délégation composée de responsables nationaux de la protection civile, d'autorités locales et de représentants d'ONG et d'autres organismes internationaux et nationaux. Tous animés par le même souci : partager non seulement le matériel, mais surtout la chaleur et l'espoir.

C'est en fait de cela qu'il a été question. Dans la cour du centre de santé intégré de Garga-Sarali, par petits groupes, des femmes, des hommes et des enfants avancent à tour de rôle sous un hangar, pour rentrer en possession de leur ration. Des denrées alimentaires, mais aussi du matériel de première nécessité. Savon, jerricanes, bâches pour tentes, petit matériel d'hygiène, etc. Dans le hall de la structure, des mamans, leurs bébés dans les bras, attendent leur tour devant les infirmières déployées dans le cadre d'une campagne de vaccination, destinée aux enfants de 0 à 5 ans et aux femmes enceintes. D'autres, assises sur des bancs, doivent se faire consulter, elles-mêmes, ou leurs bébés. En fait de soins, c'est leur coeur qui en a certainement reçu, par cette visite inattendue. Un câlin par-ci, un mot pour encourager par-là, et finalement, Mia Farrow s'est laissé emporter par son élan de tendresse. Elle n'a pas pu s'empêcher de prendre des enfants dans ses bras Et ça, ce n'était pas du cinéma.

Comment en fait ne pas se laisser attendrir pas ces gens, au regard lointain, qui commencent à peine à retrouver au Cameroun une dignité qu'ils ont perdue, à cause de la cupidité de certaines personnes, qui dans le feu de la guerre, s'en sont pris à eux ? Au résultat, selon le HCR, environ 60 000 réfugiés, dont plus de 38 000 répartis sur 33 sites dans la seule région de l'Est, se sont ainsi retrouvés sur le territoire camerounais. En tout 70 sites, équipés d'un centre de santé, d'un forage et d'autres équipements de première nécessité, ont dû être aménagés dans les régions de l'Adamaoua et de l'Est, par le système des Nations-Unies, avec le partenariat de l'ONG française Première urgence, et le soutien de l'Etat du Cameroun. Les réfugiés y ont droit non seulement à des soins, mais aussi à une ration mensuelle. Le programme de la visite de l'ambassadrice de bonne volonté dans la région de l'Est prévoit aujourd'hui une descente au centre de santé intégré de Bazama, un autre site qui accueille des réfugiés, et la distribution de leur ration à ceux de Mandjou, dans la banlieue de Bertoua.



 NDLR : Malgré les mensonges et manoeuvres de Bozizé et son ministre délégué chargé de l'élevage, Youssoufa Mandjo, les éleveurs peuhls centrafricains qui ont fui l'insécurité dans le Nord Ouest et les rackets de leurs bétails, végètent toujours en grand nombre au Cameroun. Or on parle d'élections en RCA en 2010. Que fait le gouvernement de Bozizé pour que ces fils du pays qui sont aussi évidemment des électeurs regagnent leur bercail ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire