Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 18:13




PEKIN 10 sept 2009 (AFP) –  Le numéro un chinois Hu Jintao a reçu jeudi à Pékin le président centrafricain François Bozizé, qui a appelé la Chine à investir dans son pays notamment dans les secteurs miniers et énergétiques, a rapporté la télévision officielle CCTV.


Lors de sa rencontre avec M. Hu au Palais du peuple de Pékin, dans le centre de la capitale, M. Bozizé a déclaré que "sa visite montre que la Centrafrique souhaite renforcer la coopération bilatérale pour qu'elle soit plus efficace et dynamique".


"La Centrafrique souhaite exploiter pleinement le potentiel de la coopération bilatérale, renforcer la collaboration dans les secteurs des mines, forestiers, dans l'agriculture et les ressources énergétiques et accueillir les investissements des entreprises chinoises",
a-t-il ajouté, cité par la télévision.


Les deux hommes ont également assisté à la signature de plusieurs accords.

Depuis le rétablissement des relations diplomatiques en 1998, la Chine a beaucoup investi en Centrafrique, en particulier dans le secteur de la construction, tout en développant des programmes de coopération dans les domaines de la santé, l'agriculture et les communications.


Selon la télévision, M. Hu a déclaré que les deux pays "devraient solidifier la base politique de leurs relations".


M. Bozizé a entamé mercredi une visite d'une semaine en Chine qui le conduira dans le sud-ouest du pays, dans la province du Yunnan, et dans le sud industrialisé, à Guangdong.


La présence chinoise s'est considérablement renforcée en Afrique, à la fois pour des raisons politiques mais surtout pour des considérations énergétiques et économiques.


Selon les statistiques chinoises, les échanges commerciaux entre la Chine et l'Afrique ont progressé de 45% en 2008, avec une hausse des exportations du géant asiatique de 36,3% et des importations, surtout du pétrole, de près de 54%.


Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.

 


La Chine et la Centrafrique mettent l'accent sur les relations bilatérales à long terme

 

10/09/2009 À 13:59 | © 2009 XINHUA / CHINE INFORMATIONS


Le président chinois Hu Jintao a rencontré jeudi son homologue centrafricain François


La Chine et la Centrafrique ont établi leurs relations diplomatiques en 1964, mais les relations officielles entre les deux pays ont été rompues à deux reprises entre1966 et 1976 et entre 1991 et 1998.


Hu a indiqué que depuis la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays en 1998, les relations bilatérales se développaient de manière saine grâce aux efforts conjoints des deux parties. Le volume du commerce entre les deux pays a rapidement augmenté ces dernières années.


La Chine et la Centrafrique ont mené une coopération efficace en termes d'affaires régionales et internationales, a-t-il rappelé.


Notant que le gouvernement centrafricain adhérait à la politique d'une seule Chine et accordait de l'importance à ses relations avec la Chine, Hu a promis que la Chine soutiendrait activement le processus de paix et de réhabilitation économique de la Centrafrique.

Bozizé a, de son côté, affirmé que la Centrafrique et la Chine avaient développé un partenariat de plus en plus étroit.


Selon lui, la Centrafrique accorde une grande importance à sa coopération avec la Chine. Il a remercié la Chine pour avoir soutenu de manière sincère et désintéressée le développement économique et social de son pays et pour avoir aidé le peuple centrafricain pendant les moments difficiles.


Bozizé a fait l'éloge du Sommet de Beijing du Forum Chine-Afrique, qui a eu lieu en novembre 2006. Il a estimé que ce succès reflétait les sentiments amicaux que nourrissait la Chine envers l'Afrique.

Il a réitéré que la Centrafrique adhérerait fermement au principe d'une seule Chine et soutiendrait la Chine en ce qui concerne les problèmes liés au Tibet et au Xinjiang.


Bozizé a effectué une visite de travail en Chine en août 2004. Il s'agit cette fois de sa première visite d'Etat en Chine depuis son élection en tant que président en mai 2005.


Bozizé souhaite travailler avec la Chine pour exploiter le potentiel de coopération en multipliant les échanges dans les domaines de l'exploitation minière, des forêts, de l'agriculture, de l'énergie et des ressources. Il a encouragé les entreprises chinoises à investir dans son pays.


Après la rencontre, Hu et Bozizé ont participé à la cérémonie de signature de l'accord de coopération économique et technologique entre les gouvernements des deux pays et d'autres documents de coopération.

 


Entretien entre le président Hu Jintao et son homologue centrafricain




2009-09-10 20:51:03  cri


Le président chinois Hu Jintao a eu jeudi à Beijing avec son homologue centrafricain François Bozize Yangouvonda. Les deux dirigeants ont positivement apprécié les progrès des relations bilatérales. Ils ont convenu d'accroître la coopération afin d'assurer le développement sain, régulier et durable des relations entre les deux pays.


Le président Hu Jintao a déclaré que le gouvernement chinois applique de manière conséquente une politique consistant à resserrer les liens de coopération amicale à long terme entre les deux pays sur la base de sincérité, de confiance mutuelle, d'égalité et d'avantage réciproque. Pour créer un nouveau contexte des relations bilatérales, le président Hu Jintao a proposé de renforcer encore davantage le fondement politique, accroître la coopération économique et commerciale entre les deux pays.


Le président de la République centrafricaine François Bozize Yangouvonda a déclaré pour sa part que son pays attache une grande importance à la coopération avec la Chine. Il a remercié sincèrement la Chine pour l'importante aide désintéressée qu'elle a accordée au développement socio-économique en République centrafricaine. Il a réaffirmé que la République centrafricaine applique fermement la politique d'une seule Chine et soutient la position chinoise sur les dossiers relatifs au Tibet et au Xinjiang.

 

Le président chinois avance quatre propositions pour améliorer les relations avec la Centrafrique

XINHUA 10/09/2009 À 14:14 | © 2009

 

Le président chinois Hu Jintao a avancé quatre propositions pour améliorer les relations avec la Centrafrique, lors de sa rencontre avec son homologue centrafricain François Bozizé jeudi à Beijing.

Ces propositions sont les suivantes:

Premièrement, renforcer la confiance politique bilatérale. Les deux parties doivent renforcer la communication et la coordination dans les affaires de grande importance. Les gouvernements, les législatures et les partis politiques des deux pays doivent renforcer leurs échanges et promouvoir leur coopération selon leurs propres caractéristiques, afin d'apporter des contributions au développement sain et stable des relations bilatérales.

Deuxièmement, élargir la coopération économique et commerciale. La Chine souhaite renforcer sa coopération économique, commerciale et technique avec la Centrafrique pour bénéficier aux deux parties. Les projets coopératifs en cours doivent être achevés à temps et être de haute qualité. Par ailleurs, les deux pays doivent innover en matière de coopération, exploiter le potentiel de coopération et élargir les domaines de coopération.

Troisièmement, enrichir les échanges de personnel et la coopération culturelle. Les deux parties doivent déployer des efforts au profit de la construction d'une plate-forme pour élargir leurs échanges culturels, éducatifs, sanitaires, médiatiques et non gouvernementaux, afin d'approfondir la compréhension mutuelle et de développer l'amitié.

Quatrièmement, renforcer la coordination dans les affaires multilatérales. La Chine est prête à maintenir les consultations et la coordination avec la Centrafrique à l'occasion des réunions de l'ONU et du Forum de Coopération Chine-Afrique, ainsi que sur les questions internationales majeures, en vue de sauvegarder les intérêts des pays en voie de développement.

"La Chine et la Centrafrique sont amis et partenaires", a indiqué Hu Jintao. Le gouvernement chinois souhaite développer des relations à long terme, stables, amicales et coopératives avec la Centrafrique selon les principes de sincérité, d'égalité et de bénéfices mutuels.

François Bozizé est arrivé mercredi à Beijing pour une visite d'Etat d'une semaine en Chine.

 

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales