Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 15:12




APA Bangui 2009-09-10 12:18:44 (Centrafrique) Le président du Mouvement démocratique pour la renaissance et l’évolution de Centrafrique (MDREC), Joseph Bendounga, a invité, dans un communiqué publié jeudi à Bangui, le président François Bozizé à convoquer une table-ronde avec tous les leaders politiques, les chefs des groupes politico-militaires et la société civile pour aplanir leurs divergences.

Les Centrafricains et les amis de notre pays souhaitent voir les élections de 2010 se tenir dans les délais constitutionnels et la transparence, a affirmé M. Bendounga, dans son communiqué, soulignant que «le peuple centrafricain et la Communauté internationale ne vous pardonneront pas tout manquement à ce sacro saint principe».

«Pour la énième fois, le MDREC vous demande d’agir en homme politique mature et responsable au lieu d’attendre les sauveurs de la République centrafricaine venus d’autres cieux, surtout que le principal vient de quitter le monde des vivants et sa succession est entrain de tourner au drame à cause d’élections truquées et mal préparées», souligne le communiqué.

M. Bendounga faisait allusion au président Omar Bongo Ondimba, médiateur de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sur les affaires centrafricaines, décédé le 8 juin dernier, et aux dramatiques évènements qui se sont déroulés à Libreville et Port-Gentil, la capitale économique, à la suite de la contestation par les populations des résultats de l’élection présidentielle du 30 août dernier donnant la victoire au candidat du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) Ali Bongo Ondimba.

Pour sa part, le Front patriotique pour le progrès (FPP) a dénoncé les manœuvres souterraines du collectif de l’opposition qui a suspendu la mise en place de la Commission électorale indépendante (CEI) pour préparer les élections de 2010.

Dans un communiqué de presse, le FPP indique qu’il ne se sent nullement concerné par tout engagement pris au sein du Collectif de l’opposition au nom de l’entité «Autres Partis » dont il demeure membre à part entière.

Le FPP ajoute qu’il «reste ouvert à toute concertation pour la consolidation de la paix nationale et la recherche de tout ce qui peut contribuer à l’intérêt général de la Nation», conclut communiqué.

La plate-forme «Autres Partis » regroupe le Forum civique (FC), le Parti africain pour la transformation radicale et l’intégration des Etats (PATRIE), la Convention républicaine pour le progrès social (CRPS).

Autant de partis politiques d’opposition et centristes non affiliés à l’Union des forces vives de la Nation (UFVN) et au Groupe des partis politiques de la majorité présidentielle (GPP MP).

Ils ont cependant fusionné avec l’UFVN pour former un Collectif, afin d’unir leurs forces pour mieux surveiller les actions de la majorité présidentielle.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique