Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 15:04




APA - Bangui 2009-09-10 02:09:10 (Centrafrique) Le chef rebelle tchadien du rassemblement des forces positives, le général Baba-Ladé a précisé que son mouvement installé dans la préfecture de Nana-Gribizi, en territoire tchadien ne constitue pas un obstacle pour la paix en République centrafricaine.

Cette annonce entre dans le cadre du processus de désarmement de l’Armée Populaire pour Restauration de la Démocratie (APRD), un mouvement rebelle et son implication dans le processus du désarmement, démobilisation et de réinsertion (DDR).

Cette déclaration a été faite par le général tchadien ce mercredi, à Bangui, au sortir d’une audience accordée par le ministre d’Etat en charge de la Communication, du Civisme, du Suivi du Dialogue, M. Cyriaque Gonda, dans la poursuite de contacts sur le processus d’information et de sensibilisation sur le DDR.

« Nous sommes venus trouver un Etat où le pays était envahi par les coupeurs de routes, la population vit dans la brousse, elle ne cultive pas le champ, ni ne pratique pas la chasse, elle est prise en tenaille par les coupeurs de routes », a déclaré le chef rebelle, le général Baba-Ladé.

« Je crois que si vous partez aujourd’hui dans la préfecture de Nana-Gribizi, personne ne vous dira que nous faisons obstacle », a-t-il ajouté, en poursuivant que « les Centrafricains s’inquiètent de la rébellion de l’APRD qui les terrorise ».

Au sujet du désarmement de ses cinq cent (500) hommes, le chef rebelle Baba-Ladé a réitéré qu’ils avaient décidé de déposer les armes à condition que le gouvernement tchadien lui accorde une amnistie.

Pour mémoire, le mouvement centrafricain l’APRD a fait du départ de la RCA, du chef du rassemblement des forces positives une condition avant son désarmement, dans le cadre du DDR.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE