Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 18:17




 

APA-Bangui 2009-09-07 13:19:26 (Centrafrique) Le Collectif de l’opposition centrafricaine a annoncé lundi, au cours d'un point de presse, avoir suspendu sa participation à la mise en place de la Commission électorale indépendante (CEI) jusqu’à la décision de la Cour Constitutionnelle saisie pour se prononcer sur le projet de loi portant Code électoral.

Le Collectif de l’opposition fait remarquer à ce sujet que "ce n'est pas par fantaisie" qu'elle a saisi la Cour Constitutionnelle mais pour des raisons de transparence, ajoutant que "la transparence, on n’en parle pas qu’après les élections".

De plus, a poursuivi le Collectif « ce n’est pas l’opposition qui au départ a saisi la Cour Constitutionnelle au sujet du projet de loi portant Code Electoral ».

 « C’est le Président François Bozizé qui, soucieux de la conformité des dispositions de ce Code avec celles de la Constitution, a demandé à la Cour Constitutionnelle de vérifier si le projet de loi respectait la Constitution de la République Centrafricaine ».

En revanche, le Collectif de l’opposition appelle tous les partis politiques, syndicats, associations, à se joindre à ce mouvement en gestation pour former un front dont la plate forme tourne autour de la défense de la Constitution d’une part et d’autre part le respect des recommandations du Dialogue politique inclusif, lesquelles constituent des acquis inaliénables de la lutte du peuple centrafricain.

Le Collectif de l’opposition est constitué de l’Union des Forces Vives de la Nation (UFVN), du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP), de l’Association de la Solidarité pour le Développement (ASD), de l'Association Londö et d'autres partis tels que le Parti Africain pour la Transformation Radicale et l’Intégration des Etats (Patrie), le Forum Civique (FC) et la Convention Républicaine pour le Progrès Social (CRPS).

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique