Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 14:03




Koaci.com Libreville 03/09/2009 | 13:44:40


La situation est de plus en plus explosive au Gabon après l’annonce de la victoire du candidat du PDG Ali Bongo Odimba par le ministre de l’intérieur Jean François Ndougou sur les antennes de la RTG1.


Les informations et témoignages nous parviennent progressivement, l'embrasement du pays est probable.

Des militaires dont un bon nombre cagoulés et surarmés avec des équipements lourds de guerre sillonnent la capitale politique du Gabon.


Le feu a été mis dans de nombreux magasins ou stations, des voitures incendiées et on annonce déjà plusieurs victimes du côté de l'opposition.


A Port-Gentil, la deuxième ville du pays ce serait selon nos informations l’embrasement total, le Consulat de France viendrait même d’être incendié par des manifestants.


A Oyem dans le nord du pays, les scènes de violences se multiplient, des magasins sont incendiés la foule surexcitée dénonce un "putsch" du parti au pouvoir pendant plus de quarante ans.


L'annonce de la victoire du fils du défunt président fut comme un électrochoc pour tout ceux qui attendaient qu'une page se tourne dans l'histoire du Gabon.

 

Koaci.com Libreville 3 sept 2009

 
Ali Bongo vient de remporter l’élection présidentielle, il devient le 3ème Président élu de la République Gabonaise.

Le ministre de l’intérieur Jean François Ndougou vient de l’annoncer sur la RTG1 après avoir détaillé province par province les résultats.


Ali Bongo
remporterait le scrutin selon la CENAP avec 41,73% des voix suivi d'André Mba Obame et Pierre Mamboundou tous les deux crédités de 25% des voix.


Scène de liesse dés l’annonce des résultats la dans le camp du PDG, les supporters d'Ali Bongo laissent éclater leur joie, l'opposition quant à elle crie au scandale et annonce qu'elle portera réclamation, les rumeurs annoncent que l'on aurait tiré sur les opposants Mba Obame et Mamboundou, l'armée ayant préalablement dispersé les partisans de l'opposition à coup de lacrymogène.

Malgré les craintes de fraude ou de putsch des derniers jours c’est apparemment bel et bien la démocratie qui l’aurait emporté mais les inquiétudes quant à la fiabilité du résultats sont grandes et laissent présager des débordements et autres manifestations.


 On parle déjà d'un embrasement à Port Gentil la capitale économique et Oyem dans le nord du pays. A Libreville les partisans de l'opposition commencent à sortir on craint, malgré un important dispositif de sécurité, le pire.


Fils du Président défunt né le 9 février 1959 à Brazzaville, Ali Bongo hérite d’une stabilité mais avec beaucoup de problèmes à résoudre, les attentes des gabonais sont nombreuses tant au niveau social qu’économique espérons que le nouveau Président saura trouver les solutions

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE