Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 01:37




Par Georges Malbrunot le Figaro 1 septembre 2009 16h19



Malheurs d’un émir !


La superbe résidence d’été de Cheikh Hamad al-Thani à Chateauneuf-de-Grasse dans les Alpes Maritimes a été cambriolée, mi-août. Une partie du mobilier de valeur a été dérobée. Aussitôt après, l’Elysée et le Quai d’Orsay ont demandé au responsable local de la gendarmerie d’agir très vite. « Il faut absolument retrouver le ou les voleurs », lui a-t-on répété au cours de nombreux appels téléphoniques.


Finalement, le coupable a été retrouvé : il s’agit d’un employé de maison de l’émir, originaire d’un pays du Sud-est asiatique. « L’homme a très probablement voulu se payer sur la bête », ironise un connaisseur du Moyen-Orient. Souvent, les domestiques asiatiques sont sous-payés par leurs patrons dans les monarchies du Golfe ou au Liban, quand ils ne sont pas carrément maltraités par leurs employeurs.


Grand ami de la France, Cheikh Hamad a acquis au printemps dernier une propriété dans ce village de Chateauneuf-de-Grasse, qui offre un beau panorama jusque dans la baie de Cannes. Avec son épouse, cheikha Moza, Hamad al-Thani y est venu passer quelques jours de vacances cet été.


Ces dernières années, le richissime émirat du Qatar a beaucoup investi en France. Grâce à ses gigantesques réserves de gaz, Doha a acquis l’Hôtel Raphaël à Paris. Il est entré à hauteur d’un quart dans le capital de la Société fermière du casino municipal de Cannes. Doha l’an dernier est également devenu le partenaire titre de la célèbre course hippique du Prix de l’Arc de triomphe. Et très récemment le deuxième actionnaire du groupe Vinci. Sans compter le charmant Hôtel particulier que le Premier ministre, Hamed Ben Jassem, a acheté rue de Courcelles, à deux pas de l’Elysée, où il vient parfois dîner avec Nicolas Sarkozy. En 2007, le Qatar aurait encore contribué au règlement financier du dossier des infirmières bulgares, détenues en Libye. 


L’émir, Cheikh Hamad, est un francophile de longue date. Il compte parmi ses amis un Français, résident à Doha depuis plus de vingt ans : son ancien professeur de plongée qui est devenu l’un de ses conseillers en investissements immobiliers.

 



Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales