Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 18:30




Bozoum, 27 août (Acap)- La campagne d’information et de sensibilisation sur le programme DDR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion) des ex-rebelles a démarré, jeudi 27 août à Bozoum, chef-lieu de la préfecture de l’Ouham-Pendé, sous la supervision du ministre d’Etat chargé de la Communication, Cyriaque Gonda, et du président de l’Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), Jean-Jacques Demafouth, ainsi que des représentants de la communauté internationale.


Dans les premières heures de la matinée, la mission de sensibilisation a rencontré les autorités locales et les leaders des confessions religieuses et des organisations non gouvernementales pour les situer sur les enjeux du programme.


Selon M.Gonda, il s’agit d’une mission de contact, d’information et de sensibilisation de toutes les parties prenantes sur l’enjeu du programme DDR, ajoutant que « C’est une mission capitale pour la recherche de la paix qui doit être appréciée par l’ensemble de la population et les ex-rebelles ».

« Nous allons visiter tous les sites et les postes de commandement de l’APRD, a-t-il affirmé, annonçant qu’en contrepartie de la levée des barrières par les groupes armés, le gouvernement propose une aide en produits alimentaires.


Le leader de l’APRD et premier vice-président du comité de pilotage du DDR, M. Demafouth, a indiqué qu’il venait « transmettre un message de paix à tous les éléments et les rassurer du sérieux du programme et de sa mise en œuvre conformément aux différents accords de paix signés à Libreville ». « Nous allons parler avec les femmes et avec les communautés, a-t-il également indiqué, annonçant des projets en faveur des communautés dans le cadre du DDR.

Il convient de préciser que la mission, composée de 15 journalistes et de représentants du gouvernement et des groupes armés ainsi que des Nations Unies, doit sillonner toute la préfecture de l’Ouham-Pendé, fief de l’APRD depuis 2005 avant de se rendre dans celle voisine de l’Ouham.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique