Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 14:20




 


(Mutations 11/08/2009) - Initialement programmé à Yaoundé, il se tiendra en marge de l'investiture de Denis Sassou Nguesso et de la fête nationale du Congo. La transition politique au Gabon reste un sujet de préoccupation pour les chefs d'Etat des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac). A moins de trois semaines de l'échéance qui doit désigner le successeur d'Omar Bongo Ondimba, Paul Biya, le chef de l'Etat camerounais et ses pairs de la sous région doivent se retrouver cette semaine dans la capitale congolaise. Si le prétexte évoqué est la participation des présidents de la sous région aux cérémonies de prestation de serment et d'investiture de Denis Sassou Nguesso prévues le 14 août et des manifestations commémoratives de l'indépendance de ce pays le 15 août prochain, nos sources indiquent qu'il sera en autre question de la situation au Gabon, au moment où devra s'ouvrir officiellement ce même 15 août, la campagne électorale en vue de la présidentielle du 30 août 2009 au Gabon.

S'il n'est pas question de s'ingérer dans les affaires intérieures gabonaises, les chefs d'Etat de la sous région, qui devraient tous être à Brazzaville, ont néanmoins à cœur de voir le processus de succession engagé depuis la disparition du président gabonais aller à son terme sans heurts. Le rapport sur l’audit de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac) devra en outre être présenté aux chefs d’Etat dans la capitale congolaise.


Brazzaville où se trouve d'ailleurs déjà une partie de la délégation qui devra accompagner le chef de l'Etat, de même qu'une partie du secrétariat technique de la Cemac qui a son siège à Bangui en République Centrafricaine. Il sera par ailleurs question de faire le point sur les réformes engagées au sein de cette organisation sous régionale, la Cemac étant à l'heure actuelle l'institution qui avance moins vite en matière d'intégration sous régionale, contrairement à ce qui se passe ailleurs, en Afrique de l'Ouest par exemple.


Les assises qui se tiendront dans la capitale congolaise étaient initialement programmées à Yaoundé en juin dernier. D'importants travaux de réfection avaient d'ailleurs été engagés à cet effet au palais des Congrès, lieu choisi pour abriter l'événement dans la capitale camerounaise. Un choix qui avait été porté sur le Cameroun en raison notamment du nouveau rôle du chef de l'Etat camerounais dans la sous région depuis la mort d'Omar Bongo Ondimba, et de l'impossibilité pour la République centrafricaine, dont le chef de l'Etat François Bozizé assure la présidence tournante de la Cemac, de disposer d'infrastructures adéquates pour l'accueil des différentes délégations prévues à cet effet. Un chef de l'Etat centrafricain qui est par ailleurs annoncé à Yaoundé après le sommet de Brazzaville, pour une rencontre avec son homologue camerounais qui devrait par la suite, d'après nos sources, quitter le Cameroun " pour un bref séjour privé en Europe "…


Le déplacement du chef de l’Etat Camerounais est une réponse à une invitation qui lui a été adressée par son homologue camerounais. Paul Biya dans une réponse que l’on peut retrouver sur le site internet personnel de Denis Sassou Nguesso, écrit: ”J’ai bien reçu votre aimable invitation à prendre part le 14 août 2009, à la cérémonie d’investiture du président élu de votre pays... Il me plaît en retour, de vous faire connaître que j’assisterai personnellement à cet important événement...”

Jean Francis Belibi


© Copyright Mutations

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE