Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 14:11





 

AFP  06/08/2009 | Mise à jour : 14:09


La secrétaire d'Etat américain Hillary Clinton

Selon des responsables américains, la nouvelle administration du président Barack Obama réexamine la politique américaine vis-à-vis de la CPI.

 

a regretté aujourd'hui à Nairobi que les Etats-Unis ne soient pas signataires du traité instituant la Cour pénale internationale (CPI) dont elle a vanté l'utilité en Afrique. Mme Clinton, qui a entamé mardi au Kenya sa première tournée africaine depuis sa prise de fonction il y a six mois, s'est une nouvelle fois félicité du mandat d'arrêt de la CPI lancé le 4 mars contre le président soudanais Omar el-Béchir et estimé que la cour pourrait juger les auteurs des violences post-électorales début 2008 au Kenya.

Les Etats-Unis n'ont toutefois pas ratifié le traité de Rome de 1998 instituant la CPI, basée à La Haye, et à laquelle la précédente administration américaine de George W. Bush s'était fermement opposée lors de son lancement en 2002."Le fait que nous ne soyons pas encore signataires constitue un très grand regret", a déclaré Mme Clinton lors d'une réunion publique à l'université de Nairobi."Mais nous avons soutenu le travail de la Cour et nous continuerons de le faire sous l'administration Obama", a-t-elle ajouté.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales