Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 02:20




 

APA Bangui 04-08-2009 (Centrafrique) L’Union des forces vives de la Nation (UFVN) a dénoncé, dans une déclaration, mardi à Bangui, « les agressions crapuleuses des hommes de mains du pouvoir, pris de peur devant la montée en puissance sur le terrain du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) et du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC) », les deux grands partis d’opposition en Centrafrique.


« Cette lourde tendance du pouvoir à réprimer le MLPC procède d’une volonté tenace de liquider les plus dangereux adversaires politiques dans les hautes compétitions électorales », souligne la déclaration.

« Le paradoxe de cette situation choquante, c’est que, en même temps que le système en place excelle dans les agressions stupides de l’opposition démocratique, il organise, aux frais de l’Etat, de véritables ‘’battues’’ dans tous les coins et les recoins du territoire national pour s’offrir, dans la perspective des ‘’élections arrangées’’ de 2010, des ‘’meutes de propagandistes inconditionnels’’ bénéficiaires de ‘’passe droit’’ des Maires, chefs de contrôle administratifs, sous-Préfets, Préfets, aux ordres », note la déclaration.


L’UFVN a appelé à la mobilisation générale, sur toute l’étendue du territoire national, pour ramener la paix, la liberté et la sérénité dans une République centrafricaine menacée d’implosion sociale, faute de chef de grand cœur et de grand talent, capable d’unir et de protéger le peuple, malade de ses institutions, malade de son climat politique, économique et social ».


Plateforme politique regroupant le RDC, le MLPC, l’Association Londo, l’Association pour la Solidarité et le Développement (ASD) et l’Alliance démocratique pour le progrès (ADP), l’UFVN a interpellé « avec gravité la communauté internationale pour une plus grande solidarité agissante avec la population, notamment celle des campagnes aujourd’hui désemparée, à la recherche des abris de fortune pour se réfugier ».


L’UFVN a décliné sa responsabilité pour les conséquences dommageables de la politique aventuriste du pouvoir, désormais en mal de légitimé ».

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique