Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 02:17


 

BANGUI - AFP / 01 août 2009 22h12) Au moins dix personnes ont été tuées depuis mi-juillet dans le sud-est de la Centrafrique lors d'attaques de la rébellion ougandaise de la LRA venue de la République démocratique du Congo (RDC) voisine, a appris l'AFP samedi de sources humanitaires.


L'attaque la plus violente remonte au 24 juillet, lorsque des éléments de la LRA (Armée de résistance du Seigneur) ont fait irruption au marché de la ville de Mboki, presqu'à la frontière avec la RDC, selon le bureau de coordination des Affaires humanitaire de l'ONU (Ocha) et l'ONG centrafricaine Jupedec menant des activités humanitaires dans la région.


Mboki est à environ 80 km d'Obo, où la LRA avait enlevé en février et mars 2008 plus de 150 personnes qu'elle a conduites dans leurs bases arrière en RDC.

Les rebelles ougandais y ont été confrontés à la résistance de commerçants, qui les ont repoussés et "poursuivis jusqu'en brousse", a indiqué Ocha dans un bulletin d'information.


Deux commerçants et trois rebelles ougandais ont été tués sur le coup, les corps de quatre rebelles ont été retrouvés en brousse, a-t-elle ajouté.

Les combats du 24 juillet ont également fait six blessés parmi les commerçants, et un nombre indéterminé parmi les rebelles ougandais.


Ces informations ont été confirmées par Alexis Mbolinani, coordonnateur de la Jeunesse unie pour la protection de l'environnement et le développement communautaire (Jupedec), selon lequel au moins une autre personne a été tuée et un nombre indéterminé enlevées par des hommes de la LRA depuis le 15 juillet.

Depuis, "il y a eu des attaques à Bassigbiri, Liguea, Dindiri... Jusqu'à aujourd'hui, nous n'avons pas de bilan précis. Il doit y avoir d'autres morts en brousse", a expliqué M. Mbolinani, dont l'ONG est basée à Obo et dispose de relais dans plusieurs localités de la région.


"En général, les rebelles de la LRA viennent, ils pillent surtout de la nourriture, ils font des violences aux femmes. Ils enlèvent des gens (...) Il y a des morts quand les gens leur résistent",
a-t-il précisé, en qualifiant la situation sur le terrain de "très préoccupante".

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation