Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 23:50




Dans la seconde moitié de la semaine dernière, d’indécentes rumeurs ont circulé à Bangui faisant état de la mort du député MLPC de Paoua 1 Joseph Zoukétia Boykota à la suite d’un  accident de circulation quelque part sur une route de province. Ces rumeurs ont pris un caractère de vraisemblance lorsque samedi dernier 11 juillet, ouvrant l’Assemblée générale extraordinaire de son parti, le Parti national pour un Centrafrique nouveau (PNCN), Cyriaque Gonda, ministre d’Etat ultra boziziste de la communication chargé de la réconciliation nationale et « idéologue » du clan Bozizé, présente ses «condoléances les plus émues» aux militants du MLPC et à la famille du « député Zoukétia décédé ».

Ce qui est très surprenant, c’est que celui dont on annonce ainsi la mort est bien vivant, en pleine forme et fait même partie de la délégation qui accompagne le candidat du MLPC Martin Ziguélé dans la tournée qu’il est en train d’effectuer dans l’Ouham-Pendé et la Nana-Mambéré. Centrafrique-Presse s’était fait l’écho d’un incident crée à leur départ par le commandant de garnison de Bossembélé, le capitaine Vianney Semndiro qui n’a pas du tout apprécié après coup, que les éléments de son unité en poste à la barrière de Bossembélé, n’aient pas empêché Martin Ziguélé de franchir la barrière lorsque son véhicule s’était présenté. Pour cela, Vianney Semndiro a mis aux arrêts trois soldats qui croupissent toujours en geôles à Bossembélé selon nos informations.

On ne peut oser imaginer que le ministre d’Etat Cyriaque Gonda, de surcroît chargé de la communication, puisse être sous informé au point de faire publiquement par lui-même l’annonce d’une fausse nouvelle comme la mort d’un député de la nation en ouverture d’une assise de son parti. Cela est un impardonnable cafouillage d’une telle gravité qu’on est obligé d’en déduire qu’il résulte sans doute, d’un sordide plan d’assassinat politique manqué. La tournée de Martin Ziguélé n’était pas confidentielle. Elle a fait l’objet d’un courrier préalablement adressé au ministre chargé de l’administration du territoire Elie Ouéfio par l’état major du MLPC pour l’en informer.

On ne peut en outre s’empêcher de faire le lien avec les agissements et les propos publiquement tenus par le  capitaine Vianney Semndiro à la barrière de Bossembélé. Au moment où nous écrivons ces lignes, Martin Ziguélé et sa délégation, dont fait bien partie le député Joseph Zoukétia Boykota, se trouvent dans la ville de Bouar chef lieu de la préfecture de la Nana-Mambéré et y tiendront meeting dans la matinée du 14 juillet avant de reprendre la route pour regagner Bangui. Ils repasseront inévitablement par la barrière de Bossembélé et on verra bien ce que Vianney Semndiro leur fera.

En tout état de cause, selon nos informations, le député Joseph Zoukétia Boykota compte donner une suite judiciaire dès son retour dans la capitale à cette sordide et scandaleuse affaire afin de connaître les tenants et aboutissants de ce qui ressemble effectivement à la chronique d’une mort programmée mais prématurément annoncée. On comprend d’autant moins la nervosité du clan Bozizé et leurs bras armés à l’égard du camp du candidat du MLPC qu’ils ne font pas mystère de la victoire certaine de leur candidat Bozizé à la prochaine présidentielle quand bien même celui-ci n’a pas encore fait officiellement acte de candidature.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique