Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 16:13







APA Bangui (Centrafrique) 13-07-2009 - La France va soutenir les élections centrafricaines de 2010, a annoncé, lundi à Bangui, l’ambassadeur de France en Centrafrique, M. Jean Pierre Vidon, au cours d’un point de presse à la veille de la célébration du 220ème anniversaire de la révolution française (fête nationale).

« La France soutiendra un processus électoral libre, transparent et démocratique », a déclaré M. Vidon, ajoutant que l’aide française interviendra lorsque l’ensemble du dispositif électoral centrafricain aura été finalisé et mis en place par les autorités compétentes.

Concernant le départ éventuel des militaires français de la Centrafrique, il a repris à son compte les propos tenus à ce sujet par le président Nicolas Sarkozy devant le parlement sud-africain, le 28 février 2008, au Cap : « la double volonté de la France est de rester engagée en faveur de l’Afrique, d’une part, et d’autre part, de moderniser sa relation avec elle », a-t-il dit, soulignant « cette double orientation trouvera sa traduction dans le domaine de la paix et de la sécurité ».

« La France cherchera, notamment à aider l’Union africaine (UA) à se doter de son propre dispositif de sécurité collective, à encourager l’Europe à s’impliquer davantage dans ce secteur, à promouvoir plus efficacement la démocratie et les droits de l’homme, et aussi à rediscuter les accords de défense bilatéraux signés après les indépendances et qui nous lient encore à certains pays dont la République centrafricaine », a expliqué M. Vidon.

« Dès lors, nos programmes sont étroitement coordonnés avec ceux de la Commission européenne, du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et du Bureau intégré des Nations unies en Centrafrique (BINUCA) et visent tous à atteindre ces objectifs, dont il convient de préciser qu’ils visent in fine à restaurer la situation sécuritaire nationale, comme à contribuer à une meilleure sécurité régionale », a-t-il déclaré.

Selon le diplomate français, le gouvernement centrafricain a élaboré avec succès sa stratégie nationale de l’éducation, dans un cadre macro financier crédible, avec l’appui de la coopération française et de l’UNESCO, co-chef de file des partenaires au développement de l’éducation en République centrafricaine ainsi qu’avec celui de la Banque mondiale.

« Ce processus concerté, qui vise notamment à atteindre la scolarisation primaire universelle en 2020, soit 10% des enfants des deux sexes qui achèvent un cycle d’enseignement fondamental I complet contre 31% en 2005, a permis l’élection de la République centrafricaine à l’initiative Education pour tous procédure accélérée », a-t-il conclu.

La France conduit également un projet de renforcement des services de santé de base à Bangui, avec un accent sur la prise en charge intégrée des malades du SIDA et sur la santé de la mère et de l’enfant.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique