Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 16:00





APA - Kampala
2009-07-13 12:21:20 (Ouganda) Le procureur de la Cour Pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, séjourne actuellement dans la capitale ougandaise, Kampala, pour s’entretenir avec le président Yoweri Museveni sur le mandat d’arrêt lancé contre les chefs du mouvement rebelle de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA).

M. Moreno-Ocampo devra aussi s’entretenir avec le président ougandais de l’inculpation du président soudanais Omar El-Bachir qui a été invité au « Dialogue de partenariat intelligent du Globe » qui se tiendra dans le pays le 26-28 juillet prochain.

Une partie de la presse ougandaise a cité lundi le secrétaire d'Etat chargé des Affaires internationales Okello Oryem déclarant que M. Moreno-Ocampo est en visite dans le pays dans le but de consulter le chef d’Etat sur la LRA, le Darfour et le mandat d'arrêt contre le président El-Bachir.

« Mais le général El-Bachir a été invité par le gouvernement et il ne sera pas arrêté, » a dit Oryem.

Avant Kampala, le procureur de la CPI s'était rendu à Bunia en RD Congo, une région dans laquelle le chef de la LRA Joseph Kony serait en train d’enlever et tuer des civils.

M. Oryem a ajouté que la visite de Moreno-Ocampo s’inscrit aussi dans le cadre de la préparation de la conférence de la CPI prévue en 2010 en Ouganda.

 Les propositions visant à apporter des changements aux lois gouvernant cette structure internationale seront débattues lors de cette rencontre.

Le sommet de l’Union Africaine (UA) à Syrte en Libye (1-3 juillet) a adopté une résolution demandant aux pays membres de la CPI à ne pas coopérer avec cette cour pour arrêter El-Bachir en dépit de leurs obligations légales de le faire.

Le ministre ougandais des Affaires étrangères, Sam Kuteesa, a défendu vendredi l'appui de l'Ouganda à cette résolution, ajoutant que l'UA se prononcera à la fin de sa propre enquête dirigée par l'ancien président sud-africain Thabo Mbeki.

Il a précisé que l'appui de l'Ouganda à la résolution de l’organisme continentale n’est pas en contradiction avec ses engagements vis à vis des textes créant la CPI, et ne compromet en aucune façon son offre d’accueillir le sommet de la CPI l'année prochaine.

M. Kuteesa a également nié que l'Ouganda attirait El-Bachir dans son territoire pour l'arrêter.

Des sources proches du gouvernement ont révélé que M. Moreno-Ocampo est arrivé avec une équipe de tournage pour faire un documentaire sur les atrocités commises par la LRA.

Ce document sera utilisé comme preuve au tribunal des crimes de guerre, au cas où le chef de la LRA Joseph Kony serait arrêté.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers