Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 18:25




 

Bangui – (RCA) News24.com 2009-07-10 09:59) - Le Président François Bozize, a applaudi jeudi, les militaires sud-africains dans leurs efforts pour l’aider à reconstruire son armée afin de  mettre fin aux conflits dans la région.

 L'accord bilatéral entre les deux pays avait été «très positif», a dit Bozize à un journaliste dans la capitale Bangui.

En 2007, l'Afrique du Sud a répondu à une demande de la République centrafricaine pour l’aider à former ses forces et à rénover certains de ses services de formation. L'opération, Vimbezela a formé à ce jour près de 400 soldats des Forces Armées Centrafricaines à être performants. Beaucoup d'entre eux ont un très bas niveau de base ou en connaissance des armes et en technique de maintien de la paix.

Développement du pays

«Notre coopération fonctionne très bien et nous tenons à la maintenir », a déclaré Bozize, ajoutant qu'il avait rencontré le président Jacob Zuma en Libye, une semaine plus tôt.
"Maintenant, nous pouvons les voir, ils vont de l'avant les frères d'armes Sud-Africains dans la ville de Bangui et ceux qui sont à 400 km à Bouar (au centre de formation) ; ils se sentent heureux », dit-il à un traducteur en langue française.

"Lorsque cela sera fait, cela leur permettra de commencer à parler du développement du pays." A dit au début, le commandant de la mission de la Force de défense nationale Sud Africaine George Sibanyoni aux 60 membres qui avaient été déployés dans le pays.

 La prospérité dans la région

 «Nous veillons à ce qu’il y ait la prospérité dans la région et que nous avons un rayon de soleil  sur notre continent." Il a dit qu'il était prévu de former plus de 1000 soldats d'ici à 2010. Ceux qui ont terminé la formation seraient également recommandés comme assistant formateurs pour ceux de la seconde promotion. "Au moment où nous atteindrons 2010, nous aurons un bon nombre de forces sur le terrain."

 La presse a  également assisté à une démonstration par des soldats de l'Unité de protection présidentielle. Diverses simulations sur la façon de protéger le président en temps d'attaque ont été effectuées. Bozize, portant un pantalon noir et un haut de couleur orange vif, parapluie à la main, était debout et regardait tout cela intensément.

Lutte pour le pouvoir

La République centrafricaine a connu un certain nombre de coups d'Etat depuis son indépendance vis à vis de la France en 1960. Il y a eu depuis, d’intense lutte pour conserver le pouvoir dans le pays. Bozize est confronté à une menace venant des forces rebelles à l'intérieur et à l'extérieur des frontières de son pays, dont certaines qui avaient contribué à sa prise du pouvoir.

 Bozize est arrivé au pouvoir en tant que chef de l'Etat en renversant l'ancien président Ange-Félix Patassé en 2003. Patasse était à l'extérieur du pays à l'époque.

 Faisant allusion à la prochaine élection générale prévue, Bozize n’est pas entré dans les détails de ses concurrents, disant qu'il ne voulait s'occuper d’abord de la République centrafricaine. "Il y a beaucoup de gens qui s’autoproclament (président) avant même l'élection", a-t-il dit.


source : SAPA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales