Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 01:27




L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba a été libéré quelques heures de sa prison de La Haye, où il attend d'être jugé pour des crimes imputés à sa milice en Centrafrique, pour assister mercredi à Bruxelles à une cérémonie religieuse en mémoire de son défunt père. Bénéficiant d'une permission de sortie accordée par la Cour pénale internationale (CPI), M. Bemba a été conduit sous bonne escorte à la cathédrale des Saints Michel et Gudule.

Entouré de ses proches et de ses avocats, il a participé durant deux heures à la célébration religieuse en l'honneur de son père, le sénateur congolais Jeannot Bemba Saolona, homme d'affaires connu en République démocratique du Congo (RDC), décédé le 2 juillet à 67 ans dans la capitale belge.

M. Bemba, arrivé dans une voiture banalisée de la police, est entré par une porte latérale dans la cathédrale où des centaines de personnes, en majorité d'origine congolaise, étaient venues s'incliner devant le cercueil du sénateur.

A la fin de la cérémonie, la foule a scandé des slogans en faveur de M. Bemba, réclamant sa libération, a-t-il constaté.

Un important dispositif policier avait été mis en place et M. Bemba ne s'est exprimé publiquement ni durant la cérémonie ni ensuite devant la presse.

Jean-Pierre Bemba, rival malheureux de Joseph Kabila aux élections présidentielles de 2006 en RDC, a pris le chemin de l'exil en 2007 après des affrontements entre sa garde personnelle et l'armée gouvernementale.

Il avait été arrêté à Bruxelles en mai 2008 en exécution d'un mandat d'arrêt de la CPI, qui entend le juger pour ses responsabilités de "chef militaire" dans les crimes de guerre et crimes contre l'humanité que sa milice aurait commis en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003. Il est détenu à La Haye depuis juillet 2008.

La défense de M. Bemba a demandé le 29 juin à la CPI sa remise en liberté conditionnelle, estimant que les charges pesant contre lui avaient entre-temps été "réduites significativement" par l'accusation.

Les funérailles religieuses du père de Jean-Pierre Bemba "pourraient se dérouler d'ici à la fin de la semaine" en RDC, a déclaré Me Pierre Legros, l'un de ses avocats.

afriquecentrale .info   9 juillet 2009.

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE