Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 18:02




APA Bangui (Centrafrique) 2009-07-08 10:02:22 - Des cas sévères de malnutrition ont été enregistrés à Carnot, localité située dans la sous-préfecture de la Mambéré Kadéï, dans l’Ouest de la Centrafrique, a appris APA mercredi à Bangui.

Sur 645 cas de malnutrition identifiés dans la région, 328 sont particulièrement sévères et 317 concernent des enfants de 0 à 5 ans, a indiqué le ministre centrafricain de la santé publique, de la population et de la lutte contre le SIDA, M. André Nalké Dorogo, au cours d’un point de presse dans la capitale centrafricaine.

«La situation est saisissante parce que nous avons en face de nous des personnes avec des cheveux roux, le ventre ballonné et des signes de kwashiorkor sur le corps. Autant de stigmates indiquant une absence de protéines dans l’organisme», a expliqué M. Nalké Dorogo.

L’absence de ressources et la situation de pauvreté endémique sont à l’origine de la malnutrition à Carnot, a ajouté M. André Nalké Dorogo.

 «Je sais que l’urgence est entrain de se faire, mais après l’humanitaire, il faudra engager des actions de développement pour faire en sorte que pareille affection ne puisse pas se faire», a-t-il dit, soulignant: objectivement, il n’y a aucune raison que la malnutrition s’installe dans notre pays».

Le ministre de la santé a appelé les partenaires au développement pour qu'ils aident le gouvernement centrafricain à faire face à la situation.

 

CENTRAFRIQUE (Misna) 2009-07-08 – Plusieurs cas de sous-alimentation ont été enregistrés dans la région de Carnot, dans l'Ouest du pays. Le ministère de la Santé a précisé qu'il s'agissait essentiellement d'enfants âgés de moins de cinq ans, principales victimes de la pauvreté endémique, aggravée par la pénurie de ressources naturelles et l'inaptitude du gouvernement à s'y confronter sans l'aide de pays étrangers.

 

NDLR : Il y a quelques jours à peine, Centrafrique-Presse dénonçait ce drame de malnutrition infantile apparu notamment à Carnot, comme étant l’une des conséquences de la mauvaise politique incohérente et irresponsable du gouvernement Bozizé dans les zones diamantifères du pays. A l’instigation du tristement célèbre ministre des mines Sylvain Ndoutingai, plusieurs collecteurs et bureaux d’achat de diamant ont été victimes d’un véritable gangstérisme d’Etat consistant à les braquer pour les dépouiller de leurs diamants, même de leur argent, véhicules  et à fermer certains bureaux d’achat. Résultat : les artisans appelés encore « nangbata » sont sur les carreaux et au chômage puisque presque plus aucun bureau d’achat ni collecteur ne travaille. Conséquence : les enfants et familles de ces artisans meurent de faim puisqu’ils n’ont rien à manger parce qu’ils n’ont pas de ressources. Le gouvernement les a plutôt incités à faire de l’agriculture. A présent, il en est lamentablement rendu à lancer des appels de détresse aux organismes humanitaires pour endiguer ces cas de malnutrition infantile sévère.  Quel contraste attristant d’enregistrer ces cas de malnutrition infantile sévère dans l’arrière pays pendant que Bozizé et sa clique festoient à Bangui la décision du FMI de les admettre  à l’initiative PPTE !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation