Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 23:17




 Palais du bord de mer à Libreville


LIBREVILLE (AFP) - 05 juillet 2009 21h48 - Le parti au pouvoir au Gabon a enregistré au moins huit demandes pour le choix de son candidat à l'élection présidentielle anticipée, ont rapporté dimanche des médias gabonais, l'agence privée Gabonews citant celle d'Ali Bongo, fils du défunt président Omar Bongo Ondimba.

Joint par l'AFP, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. "On donnera l'information demain (lundi) soir, lorsque les différentes instances (du parti) en auront pris connaissance", a dit M. Boukoubi.

Samedi soir, il avait affirmé à l'AFP qu'il y avait "plus de cinq" dossiers reçus, mais n'avait pas souhaité en dire davantage.

En ouverture de son journal du soir, la première chaîne de la Radio-télévision gabonaise (RTG1) a annoncé que le PDG avait reçu au total huit dossiers à l'issue du recensement de ses candidats à la candidature, alors que l'agence d'information en ligne, Gabonews, généralement bien informée, a fait état, elle, de dix postulants à l'investiture du parti.

Les deux médias s'accordent sur la candidature de Casimir Oyé Mba, membre du bureau politique du PDG et actuel ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures.

M. Oyé Mba, 67 ans, ex-Premier ministre (1990-1994), l'a confirmé sur la RTG1: "J'ai fait porter à la permanence du PDG (...) ma lettre de candidature à la candidature du PDG" pour la présidentielle.

Si la RTG1 n'a fourni aucune indication sur les autres prétendants, Gabonews a publié une liste de dix noms, incluant Jean Eyéghé Ndong, 63 ans, un des vice-présidents du PDG et actuel Premier ministre, ainsi qu'Ali Ben Bongo Ondimba, 50 ans, autre vice-président du parti et actuel ministre de la Défense.

Plusieurs sources avaient prêté à M. Bongo fils l'intention de vouloir succéder à son père, mais lui-même ne l'a jamais publiquement commenté. Ces derniers jours, les appels à sa candidature se sont multipliés à travers le pays.

La liste publié par Gabonews comprend aussi Daniel Ona Ondo, 64 ans ce mois-ci, député du PDG et ex-ministre. Christiane Bithouga, ex-ministre, y est la seule femme.

Selon le PDG, les dossiers des aspirants-candidats seront examinés lundi par une instance du parti. Mardi, une autre procèdera au choix du candidat, choix qui sera "entériné" mercredi par le bureau politique.

Le sélectionné sera investi candidat officiel lors d'un congrès à une date non fixée.

Le Gabon a entamé la transition le 10 juin, deux jours après l'annonce par Libreville du décès du président Bongo.

Selon la Constitution, le chef de l'Etat intérimaire dispose de 45 jours au plus pour organiser une élection présidentielle, sauf cas de force majeure. Aucune date n'a encore été annoncée pour ce scrutin à un tour.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE