Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 21:11




Le 30 juin dernier, deux contrôleurs aériens de l’aéroport Bangui Mpoko, Josias Gbossoumossoua Bondravodé et Gérard Yarawondji Naika sont arrêtés par la police politique du régime de Bozizé et détenus au Service de Recherches et Investigation (SRI). Officiellement, on ne sait rien cette mystérieuse affaire ni les véritables raisons de l’interpellation de ces deux agents mais officieusement, il leur serait reproché d’avoir laissé deux avions bombardiers prendre en chasse l’avion à bord duquel se trouvait le président centrafricain François Bozizé qui venait de décoller à peine de Bangui pour se rendre en Libye afin de prendre part au sommet de l’Union Africaine. Après avoir attendu plusieurs jours en vain leur libération, leur syndicat a déclenché un arrêt de travail tout en publiant la déclaration que nous reproduisons ci-dessous. Aux dernières nouvelles, après des conciliabules dont le ministre des transports Anicet Parfait Mbay a pris l’initiative, les deux contrôleurs ont retrouvé la liberté.

 

INFORMATION

 

Le personnel de l’ASECNA Centrafrique informe l’opinion nationale et internationale qu’en date du 30 juin 2009, deux contrôleurs de la circulation aérienne qui étaient en service à la Tour de contrôle de l’aéroport international Bangui Mpoko ont été interpellés et incarcérés arbitrairement à la section des recherches enquêtes et documentation (SERD).

Les représentants du personnel de l’ASECNA Centrafrique à travers les responsables administratifs ont entrepris des démarches en vue de leur libération.

Force est malheureusement de constater que ces démarches ont reçu une fin de non recevoir auprès des autorités administratives et judiciaires.

Face à cette situation, le Personnel de l’ASECNA a le regret d’informer les exploitants d’aéronefs et compagnies aériennes basés en Centrafrique, les autorités de l’ASECNA et les connexes de l’aéroport international de Bangui Mpoko qu’il cesse le travail à partir de ce jour jeudi 2 juillet 2009 à 11 heures locales pour protester contre cette arrestation qui n’est ni plus ni moins que le fruit de l’arbitraire.

Le travail ne sera repris qu’après libération inconditionnelle de ces deux (2) agents.

Le personnel décline toute responsabilité en cas de désagrément qui pourrait survenir pendant cette période d’arrêt de travail qui lui est imposée par les circonstances.

Pour le Personnel




Le SG de SYNTASCA

 

 

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique