Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 01:47








(Les Afriques 02/07/2009)


Selon une étude de scientifique australienne, l’un des aliments de base dont dépendent des millions d’Africains, le manioc, serait menacé d’ici 20 à 30 ans.


L’équipe de chercheurs australiens de Ros Gleadow a analysé des plants de manioc et de sorgho dans le cadre de plusieurs scénarios de changement climatique, avec un intérêt tout particulier pour les différents taux atmosphériques de CO2 : Avec 710 ppm de dioxyde de carbone, le taux de toxine était beaucoup plus élevé tandis que le taux de protéine chutait.

Dans ces conditions, toute personne dépendant largement du manioc pour se nourrir, particulièrement pendant des périodes de sécheresse, serait spécifiquement menacée d’un risque d’empoisonnement aux hétérosides cyanogénétiques.


« Nous avons vingt à trente ans pour développer des cultures résistantes à la sécheresse, ce qui sera absolument essentiel parce que d’ici là, il y aura probablement un milliard de personnes qui dépendront du manioc », a déclaré Ros Gleadow.

 
Les taux actuels de CO2 dans l’air s’élèvent à 390 ppm, soit trois fois plus qu’au début de la révolution industrielle. Il s’agit du taux le plus élevé depuis au moins 800 000 ans.

 
Plus d’information : http://www.actualites-news-environnement.com/20944-cultures-CO2.html

 

© Copyright Les Afriques

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sciences