Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 20:40







 

29-06-2009 17:07 GMT  Envoyé spécial : Ahmadou Bamba Kassé  (APS)

Tripoli, 29 juin (APS) - Le président de la Fédération centrafricaine de basket, Elvis Bomayako, affirme que l’équipe nationale de son pays, qui partage la même poule avec le Sénégal à l’Afrobasket, n’a pas à craindre ou à redouter une équipe’’.

Le tirage au sort de l’Afrobasket 2009 effectué vendredi à Tripoli met dans la poule C le Sénégal, le Cameroun, le Congo et la Centrafrique. Les Lions rencontrent la Centrafrique le 6 août prochain lors de la 2-ème journée des phases préliminaires.

A la question de savoir s’il redoutait de devoir rencontrer l’équipe du Sénégal, Elvis Bomayako a répondu par la négative, considérant plutôt que dans ce genre de compétition, ‘’il n y a pas à craindre ou à redouter une équipe fut elle le Sénégal’’.

‘’Mon équipe connaît bien le Sénégal qu’on a rencontré en 2005 et c’était assez difficilement que le Sénégal nous avait battus’’, a rappelé M. Bomayako, ajoutant que le premier titre de la Centrafrique ‘’en 1974 a été acquis en finale face au Sénégal’’.

Estimant que le groupe C est ‘’abordable’’, il se satisfait déjà de retrouver le Congo que la Centrafrique a battu à deux reprises lors du tournoi de la zone 4. Mais, a-t-il dit, le Sénégal est le pays que son équipe ‘’connait le mieux’’ puisque cela fait longtemps ‘’qu’on n’a pas joué le Cameroun’’.

Le président de la Fédération centrafricaine renseigne par ailleurs que son équipe est ‘’déjà en préparation en France où on compte regrouper tous nos joueurs professionnels pour ensuite nous en référer à la vérité du terrain’’.

‘’Nous essayons de mettre le groupe à niveau en faisant appel à tous nos joueurs professionnels. Je pense que le tournoi de la zone 4 a démontré à juste raison que nous avons une chance à défendre’’, a martelé Elvis Bomayako.

Il a souligné que l’objectif sera ’’d’aller plus loin’’, avant d’ajouter : ‘’il ne sert à rien de trop parler mais plutôt de se focaliser sur la préparation et de s’en remettre au terrain’’.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sports