Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 23:14





COMITE DE SUIVI                                                          REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

DES RECOMMANDATIONS

DU DIALOGUE POLITIQUE INCLUSIF                                   Unité - Dignité - Travail  

************

Session Ordinaire                                                                      Bangui, le 26 Juin 2009

************

MEMORANDUM

Le Comité de Suivi des Recommandations du Dialogue Politique Inclusif (CSRDPI) attire l'attention de toutes les Institutions de la République sur la nécessité de respecter scrupuleusement le principe de l'immutabilité et de l'intangibilité des recommandations du Dialogue Politique Inclusif (DPI).

Le CSRDPI a relevé que le Projet du Code électoral élaboré consensuelle ment par le Comité ad hoc chargé de la révision du Code électoral était conforme aux recommandations du DPI. Or ce texte a été substantiellement modifié de manière unilatérale par le Gouvernement. Les modifications portent essentiellement sur la composition et les modalités d'élection du Président de la Coordination Nationale de la Commission Electorale Indépendante. Il en est de même des Comités locaux.

Le Projet de loi du Gouvernement est actuellement sur la table de l'Assemblée Nationale. Il est contraire au consensus politique national découlant des recommandations du DPI.

L'adoption d'un Code électoral non consensuel constituerait une source de crise politique majeure et de menace grave pour la paix.

Pour éviter tout dérapage, le Comité de Suivi des Recommandations du Dialogue Politique Inclusif réuni en session ordinaire invite très respectueusement:

-          Le Président de République Chef de l'Etat

-          Le Président de l'Assemblée Nationale,

-          Le Premier Ministre chef du Gouvernement,

à prendre toutes les mesures afin que le Projet de loi sur le Code électoral soit renvoyé au gouvernement pour seconde lecture, conformément à l'article 12 du décret n009.041 du 05 février 2009 qui dispose: « Toutes les Institutions de l'Etat collaborent à la réalisation de la mission assignée au Comité de Suivi du Dialogue Politique Inclusif »

Le Comité de suivi du DPI Réuni en session ordinaire

 

Immeuble PETROCA, Primature Porte N°207

Tél. (236) 75.50.21.33/75.04.38.54 Fax (236) 21.61.35.61 Bangui





NDLR : Ce document a été produit par le Comité de suivi des recommandations du Dialogue Politique Inclusif dont le président n’est autre qu’Henri Maidou, par ailleurs conseiller spécial de Bozizé, ce qui lui donne tout son piquant. Ce dernier a également fait une forte déclaration à l’ouverture de la plénière de l’assemblée nationale qui devait adopter le projet de code électoral en question. Cela en dit long sur l’entêtement de Bozizé et sa clique à réaliser à tout prix leur passage en force en faisant adopter par leur majorité parlementaire arithmétique le projet de code électoral. Cela est très grave et augure mal du processus électoral qui est engagé de façon aussi cavalière. Bozizé et son clan ont décidé de tourner résolument le dos à tout consensus. Les Centrafricains et les partis politiques doivent en tirer les conséquences. Tel qu’on est parti, les prochaines élections, avec Bozizé et sa bande, ne seront ni démocratiques ni crédibles, ni transparentes.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique