Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 23:36





 
Libreville, 17 juin (GABONEWS) – Le président de la République Centrafricaine (RCA), François Bozizé, a affirmé mercredi à Libreville, lors d’un entretien avec les médias gabonais que le défunt « président Omar Bongo Ondimba s’est investi énormément sur la République centrafricaine

Selon M. Bozizé, le président gabonais, Bongo Ondimba, en sa qualité de médiateur de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), mettait de toute son énergie pour la réconciliation des Centrafricains.

« Le président Bongo Ondimba s’est investi énormément sur la République centrafricaine. Ces idées doivent être maintenues et la paix doit régner à travers l’Afrique », affirmé M. Bozizé.

« Dans la crise en RCA, nous allons maintenir l’élan, les conseils que le président Bongo Ondimba a donnés », a-t-il déclaré. « Je souhaite que cet esprit se prolonge pour aboutir à de bons résultats ».

 « Nous avons des bras ouverts envers tous les frères centrafricains », a soutenu M. Bozizé.

« Si des blocages subsistent, nous allons faire appel aux frères chefs d’Etat de l’Afrique centrale. Nous trouverons les moyens pour pouvoir parvenir à garder l’image du doyen », a dit le président Bozizé.

Selon le numéro un centrafricain, tout devrait normalement bien se passer: « Nous ne voyons pas les causes qui pourront emmener des nouvelles tensions ».

S’agissant des élections présidentielles, il a confirmé qu’elles se dérouleront normalement en 2010.

Parlant du programme Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), un comité de pilotage a été mis en place depuis quelques mois. « Tous les moyens sont déjà en place », a-t-il rassuré. Une réunion du comité aura lieu le 20 juin prochain à Bangui pour permettre un démarrage effectif.

 Sur la question de la succession au Gabon, le président Bozizé a salué la maturité de la classe politique gabonaise. Il a souhaité, par ailleurs, que cette maturité politique se poursuive.

M. Bozizé, a invité les Gabonais au calme, à suivre l’héritage légué par le « doyen » notamment la paix. Il s’est réjoui de la mobilisation du peuple Gabonais lors des obsèques, qui selon lui, a démontré l’amour qu’il avait pour leur président.

 Le chef de l’Etat centrafricain, a rendu hommage, mardi au Palais présidentiel de Libreville, aux cotés de ses pairs au président Bongo Ondimba, décédé le 8 juin dernier à Barcelone.
Le défunt président Bongo Ondimba, dont la dépouille se trouve à Franceville, dans la province du haut-Ogooué, sa terre natale, sera inhumé ce jeudi, peu avant la fin de la matinée, dans l’intimité.

 

NDLR : « Si des blocages subsistent, nous allons faire appel aux frères chefs d’Etat de l’Afrique centrale. Nous trouverons les moyens pour pouvoir parvenir à garder l’image du doyen ». Le plus souvent, c’est Bozizé et sa clique sont responsables des blocages dont il parle. Pourquoi faut-il d’ailleurs faire toujours appel à des chefs d’Etat de l’Afrique centrale pour résoudre les problèmes centrafricains ? « Nous avons des bras ouverts envers tous les frères centrafricains » ose dire Bozizé au Gabon. C’est évidemment  un pieux mensonge.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE