Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 15:43





 

« Voilà le sort réservé aux amis de l’Occident, de la France et de la Libye. » Tel est en substance le contenu du tract laissé sur les lieux par le commando armé qui a rendu visite dans la nuit du 8 au 9 juin aux environs de deux heures du matin au domicile à Bangui de Mme Marie Reine Hassen ministre délégué à la présidence (elle n’y a même pas de bureau et est obligée de travailler à son domicile) chargé du développement rural. Ses gardiens ont ramassé au lever du jour, aussi bien devant le portail qu’à l’intérieur de la concession, en tout vingt deux douilles de fusil d’assaut kalachnikov.

Cette dame bien introduite auprès du colonel Khadafi entre autre, vivait et travaillait au Sénégal et avait été convaincue par certains amis de rentrer au pays après l’accession de Bozizé au pouvoir afin d’apporter sa modeste contribution au régime de Bozizé. Elle fut nommée ministre délégué aux affaires étrangères mais ses rapports avec le ministre titulaire des affaires étrangères qui fut à un moment donné le truand Côme Zoumara étaient devenus épouvantables. Elle s’était volontairement mise au vert plusieurs mois durant.

L’allusion à la Libye contenue dans le tract abandonné à son domicile par le commando donne une idée sur ce qui semble lui être reproché, à savoir ses bons rapports avec le guide libyen. Or lorsque Bozizé part en Libye comme il en a l’habitude, elle est soigneusement oubliée dans la liste de la délégation constituée pour l’accompagner. Tout semble indiquer que la descente du commando à son domicile est une plaisanterie de mauvais goût et une manœuvre d’intimidation vraisemblablement télécommandée par Bozizé lui-même. Ce n’était nullement une banale tentative de braquage comme Bangui en est particulièrement le théâtre ces derniers temps à la faveur de l’obscurité qui enveloppe la ville dès la nuit tombée du fait de la crise énergétique.

En outre, les difficultés qu’éprouve Bozizé pour se faire comprendre par les autorités libyennes qu’il ne cesse de prier de lâcher Abdoulaye Miskine le chef du mouvement rebelle du FDPC très actif dans la région de Kabo et Batangafo, peuvent aussi expliquer cette attitude à l’égard de tous ceux à  Bangui qui ont et entretiennent de bonnes relations avec la Libye.

Marie Reine est la fille de Clément Hassen, l’ancien secrétaire général de la présidence sous le régime de David Dacko. N’eût été l’intervention du général de Gaulle et les pressions du gouvernement français de l’époque, il aurait définitivement croupi et sans doute trouvé la mort comme tant d’autres à la célèbre prison de Ngaragba après le coup d’Etat de la St Sylvestre 1965 du colonel Jean Bédel Bokassa. 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique