Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 14:39



11/06/2009 11:10:45 - Jeune Afrique- Par : Fabienne Pompey -

Plus de messes, de baptêmes ou de mariages en Centrafrique. Le 27 mai, les prêtres se sont mis brièvement en grève. Ils entendaient protester contre la nomination « sans consultation » du remplaçant de l’archevêque de Bangui, Mgr Paulin Pomodimo, démissionnaire.

Le Vatican a invoqué « des difficultés insurmontables à conduire les affaires du diocèse », sans plus de précisions. Mais le départ de Mgr Pomodimo intervient après une visite à Bangui de l’archevêque guinéen Robert Sarah, secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, qui a durement critiqué le comportement du clergé local. Il a estimé que l’archevêque ainsi que plusieurs prêtres du pays avaient un « comportement moral qui n’était pas toujours conforme à leurs engagements à suivre l’exemple du Christ dans la chasteté, la pauvreté et l’obéissance ». Mandaté par le Vatican, Mgr Sarah a dénoncé le fait que des religieux centrafricains aient des enfants et qu’ils aient accumulé des biens personnels. Et le cardinal Ivan Dias, qui dirige la Congrégation, a adressé une lettre aux prêtres centrafricains signifiant que trop de « mauvaises choses » avaient été commises « à travers des comportements misérables et scandaleux ». Ceux-ci, réunis les 22 et 24 mai à Bangui, ont accusé le Vatican d’avoir procédé à un état des lieux « discriminatoire, partial et sélectif », notant au passage que des prêtres blancs avaient également ce type de comportements.

Lors de sa visite en Afrique, le pape Benoît XVI avait invité le clergé à mettre un terme « aux scandales financiers et sexuels » qui ont terni l’image du catholicisme sur le continent. L’enquête menée en Centrafrique pourrait être le signe d’une reprise en main du Vatican sur les affaires religieuses africaines. Reste à savoir si « l’affaire Pomodimo » est destinée à servir d’exemple ou s’il faut y voir les prémices d’une opération plus vaste. 

 

Tous droits de reproduction et de représentation

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société