Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 02:41



  Joseph Kony de la LRA
 


APA-Kinshasa (RDCongo)
2009-06-03 20:50:15 - Cinq centrafricains, anciens combattants dans la rébellion ougandaise de l'armée de résistance du Seigneur (LRA), ont été remis mardi à Bangui, au Bureau des Nations unies en Centrafrique (BUNOCA) par la Mission des Nations Unies en RDC (MONUC), a appris APA mercredi de source sure.

 

Selon le porte-parole de la MONUC, Madnodje Mounoubai qui a confirmé la nouvelle au cours d'une conférence de presse, les cinq anciens de la LRA arrivés le même jour dans la capitale centrafricaine ont été officiellement remis au BUNOCA.


A leur arrivée à Bangui, ils étaient accompagnés par deux fonctionnaires du programme Désarmement, démobilisation, rapatriement, réinsertion et réinstallation (DDRRR) de la MONUC.

Du 14 décembre 2008 à mi-mars, les rebelles de la LRA ont fait l'objet d'une opération de traque menée dans la province Orientale (Nord-Est de la RDC) conjointement par les armées de la RDC, de l'Ouganda et du Sud-Soudan et qui aurait permis de réduire à près de 90 % la capacité de résistance de ces rebelles ougandais, selon le commandement conjoint des trois armées.

Depuis mi-mars coïncidant avec le rapatriement des troupes étrangères, la traque des FDLR se poursuit avec la seule armée congolaise, les FARDC (Forces armées de la RDC) appuyées par la MONUC.


Des Congolais sont souvent enrôlés de force pour combattre aux côtés de la LRA.

En réaction à ces attaques, la LRA a souvent mené des actions de représailles contre les populations civiles du Nord-Est de la RDC où ils auraient tué près de 1000 personnes depuis décembre dernier.__._,_.___

 

NDLR : Il y a lieu de dire ici pour le déplorer que les autorités de Bangui n'ont jamais fourni quelque effort que ce soit pour lutter réellement contre les bandits de la rébellion de la LRA du criminel Joseph Kony. Même lorsque l'Ouganda avait décidé de concert avec les autorités de Kinshasa de lancer une grande offensive terrestre contre la LRA fin 2008, seul l'Ouganda a cru bon solliciter à la France, une couverture et un appui aériens. Une telle idée n'a même pas effleuré l'esprit des pseudos dirigeants de Bangui qui demeurent totalement insensibles aux fréquentes exactions criminelles des troupes de Joseph Kony qui font pourtant régulièrement des incursions en territoire centrafricain dans la région d'Obo, tuant ou enlevant souvent des jeunes filles et  jeunes gens pour en faire des esclaves sexuels et autres. 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers