Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 14:50




APPEL POUR UN COMITE VERITE ET JUSTICE POUR MAITRE GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA

 

Dans la nuit du 27 au 28 décembre 2008, disparaissait dans un mystérieux accident de la route en Centrafrique, Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA.

De nationalité franco-centrafricaine, Avocat au barreau de Grenoble, puis de Centrafrique; Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA dirigeait la Ligue centrafricaine des droits de l’homme (LCDH) organisation affiliée à la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH)


Au moment de sa brutale disparition, Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA était connu pour son important engagement auprès de la Cour pénale internationale (CPI) comme défenseur des victimes de crimes de viols et sévices en tous genres commis en Centrafrique à partir de 2002 sur des femmes, des hommes, des enfants et des personnes âgées, entre autres, par les éléments de la rébellion armée du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre BEMBA. Lequel est depuis arrêté et emprisonné à la Haye (Pays bas) en attendant son procès devant la CPI.


Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA était aussi très impliqué dans la recherche des voies et moyens pour ramener la paix et la démocratie dans son pays d’origine, le Centrafrique. Ce pays, qui a connu depuis son indépendance en 1960 plusieurs régimes dictatoriaux, a basculé depuis près de vingt ans dans des conflits politico-militaires aux conséquences sociale, économique et humanitaire désastreuses pour la grande majorité de sa population.
 

En effet, participant au dialogue politique inclusif qui s’est déroulé du 8 au 20 décembre 2008 à Bangui, lequel était sensé réconcilier les responsables politiques et militaires centrafricains et ramener la paix ; Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA était le seul à se lever pour dénoncer publiquement la non prise en compte dans les travaux de ce forum national de la situation des victimes des divers conflits militaro-politiques  qui se sont déroulés dans le pays. D’autre part, il faisait parti des rares personnalités à remettre en cause la légitimité du pouvoir en place et à défendre le principe de la mise en place d’un gouvernement de transition après le dialogue.


Ce petit rappel des faits pour dire que loin d’être anodine, la brutale et tragique disparition de Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA en Centrafrique pose de sérieux problèmes. D’autant que quelques mois en arrière, ce dernier a fait l’objet de tracasseries politico-judiciaires en tous genres et qu’il avait même été arrêté et détenu arbitrairement pendant plusieurs heures dans les locaux de la police politique de Centrafrique. Par ailleurs, près de six (6) mois après l’accident dans lequel il aurait trouvé la mort, aucune enquête sérieuse n’a été diligentée par les autorités locales centrafricaines et encore moins françaises. Au contraire, il apparait de plus en plus évident que tout est fait pour jeter une chape de plomb sur la volonté de l’épouse et des enfants de Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA d’en savoir un peu plus sur la mort de ce dernier.


C’est pourquoi, afin d’agir pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances exactes du décès de Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA  ainsi que pour pérenniser sa mémoire, cet Appel est lancé en direction de ses amis et proches ainsi que de toutes les personnes de bonne volonté.


Ainsi, nous proposons la mise en place d’un COMITE VERITE ET JUSTICE POUR Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA qui se donne pour missions :


De  revendiquer le Droit à la Vérité sur les circonstances exactes de la mort de Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA et, en cas d’assassinat, d’exiger que les responsables soient poursuivis et jugés ;


De mener des actions en vue de maintenir toujours vivante la mémoire de Maître GOUNGAYE WANFIYO NGANATOUWA ;


De poursuivre son œuvre dans le domaine de la promotion et la défense de la liberté, la démocratie et les droits de l’homme en Afrique et plus particulièrement en Centrafrique.

 

Grenoble, le 26 mai 2009

 

Pour tous renseignements, merci de contacter :

- Moala GOUNGAYE :  Téléphone : 04 76 40 00 39 ou 06 19 50 20 86 / Mail :  moala03@hotmail.fr

- Julien POUKO

Téléphone 06 82 31 35 08 / Mail : julien .pouko@sfr.fr

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique